Congo-Kinshasa: Réhabilitation du Gouverneur Atou Matubuana - Chez Olenghankoy, la Société civile du Kongo Central sollicite l'implication du CNSA

Décidemment, les portes du Conseil National du Suivi de l'Accord de la Saint Sylvestre (CNSA) dont Joseph Olenghankoy est son Président, restent grandement ouvertes pour écouter et apporter des solutions sur les désidératas du peuple congolais. Hier, jeudi 17 octobre 2019, cette Institution ayant joué un grand rôle dans l'aboutissement des scrutins du 30 décembre 2018, n'a pas, comme de coutume, manqué à ses prérogatives en recevant en audience le cadre de concertation de la société civile de la province du Kongo Central, représenté par les délégués du territoire et de la coordination provinciale. Cette délégation a échangé longuement avec le Président du CNSA, lui demandant son implication par rapport au dossier du scandale sexuel survenu au gouvernorat du Kongo Central.

Sans plus tarder, au sortir de cette audience, Mme Rebecca Sela Makumba, prenant la parole au nom de la société civile du Kongo Central, sous l'œil vigilant de son Président Jules Benga, a signifié à la presse que cette rencontre avec les dirigeants du CNSA consistait à solliciter l'implication du CNSA, pour la réhabilitation du Gouverneur Atou Matubuana et de son Vice Gouverneur. Car, dit-elle, jusqu'à présent, la population n'aperçoit pas l'autorité de l'Etat dans cette région. « Nous demandons vraiment à ce qu'il (CSNA) s'implique pour qu'il y ait réhabilitation du Gouverneur et son Vice-gouverneur au niveau de Matadi, parce que, jusqu'à présent, nous ne sentons pas l'autorité au niveau de notre province », a lâché Mme Rebecca Sela. Et d'argumenter : « Nous subissons beaucoup de conséquences par rapport à ce vide là qui se crée au niveau du Kongo Central. Nous sollicitons à ce que l'on puisse réhabiliter l'autorité du Gouverneur et vice gouverneur pour qu'il y ait la paix ».

Au terme de cette audience, le cadre de concertation de la société civile de la province du Kongo Central a obtenu de la part du CNSA, particulièrement de son Président Joseph Olenghankoy une série d'orientations, tout en promettant une solution incessamment. A l'en croire, telle n'est donc pas question de faire obstruction à la démarche judiciaire, d'autant plus que le réquisitoire du Procureur général de la République près la Cour de Cassation a été rejeté par l'Assemblée provinciale. «Comme l'Assemblée provinciale réaffirme sa confiance au gouverneur et vice gouverneur, nous demandons à ce qu'ils soient réhabilités », a conclu Mme Rebecca Sela.

Il convient de signaler que la majorité de Députés provinciaux réunis en plénière mardi 24 septembre dernier, à Matadi, avait voté contre le réquisitoire du Procureur général près la Cour de cassation. Ce réquisitoire demandait l'autorisation des Députés provinciaux pour poursuivre le Gouverneur Atou Matubuana. Sur 40 Députés provinciaux présents à cette séance, 19 ont voté pour et 21 ont voté contre le réquisitoire. Le procureur voulait trainer le Gouverneur Matubuana en Justice parce qu'il est convaincu que ce dernier est le commanditaire du récent scandale sexuel survenu dans cette province et impliquant le vice-gouverneur.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.