Congo-Kinshasa: USA, Japon, Russie - Félix Tshisekedi de nouveau en séjour à l'étranger !

Le président russe Vladimir Poutine et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi s’exprimeront lors de la session plénière « Russie-Afrique : mettre en œuvre le potentiel de coopération ».

*Il s'est envolé, depuis mercredi 16 octobre, peu avant le début de la soirée, en direction des Etats-Unis d'Amérique. Là où certaines sources parlent d'un voyage privé, d'autres affirment mais, sans avancer les moindres détails, que Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le tout nouveau Chef de l'Etat congolais, aurait plutôt accepté de répondre, en même temps, à une invitation du Programme Alimentaire Mondial. Puis, il se rendra au Japon où, en marge de sa participation à la dernière TICAD à Yokohama, l'Empereur l'avait convié à sa cérémonie d'intronisation. Juste après, il ira à Sotchi, pour le sommet Russie-Afrique dont les assises sont prévues du 22 au 24 octobre.Il devrait ensuite regagner pour quelques jours Kinshasa, la capitale, avant d'effectuer sa première visite officielle à Paris, en France, à la mi-novembre 2019.

Il n'est ni ébranlé, ni perturbé. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo continue à porter l'étendard de la visibilité de la RD. Congo à l'échelle internationale. Cette fois-ci, après son périple effectué dernièrement en Belgique, à l'Union Européenne, aux Nations Unies, à New York, à la Banque Mondiale et au Fonds Monétaire International à Washington, à la Maison Blanche avec Donald Trump, il s'était rendu successivement à Bukavu et Beni au Sud-Kivu ainsi qu'au Grand Nord du Kivu.

Et, en dépit du crash d'un des avions qui l'accompagnaient ayant coûté la vie à ses principaux collaborateurs dont l'inoubliable "Maréchal", son chauffeur, il a lancé une grande campagne de lutte contre la pauvreté à partir du Lac de Ma Valée à Kimwenza, à Kinshasa.

Il a particulièrement insisté, ce jour-là, sur la nécessité d'enrayer les inégalités en vue de restaurer la justice sociale en RD. Congo. Et, dans cette perspective-là, ila affirmé qu'il était autant attaché à la lutte contre la corruption, l'impunité et l'impuissance de la justice qu'il ne lésinera point sur les moyens pour mettre en œuvre le dispositif visant la mobilisation maximale des ressources à canaliser vers le Trésor Public.

Un accent serait mis ainsi sur la transparence, la bonne gouvernance, la traçabilité ainsi que l'orthodoxie financière pour sortir la RD. Congo de l'auberge.

Déjà, lors d'un Conseil des Ministres qu'il a présidé personnellement, Félix Tshisekedi disait avoir poussé le Gouvernement à lever l'option d'un budget oscillant autour de dix milliards de dollars américains. Un montant qu'il juge, certes, maigre mais qui, à ce stade, constitue, à son avis, un premier pas vers de nouvelles augmentations progressives.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.