Cote d'Ivoire: Eugène Diomandé - Premier candidat déclaré à la présidence de la FIF

Alors que les élections à la présidence de la FIF (Fédération ivoirienne de football) ne devraient avoir lieu que dans la seconde moitié de 2020, les candidatures se déclarent.

Tout le monde attendait beaucoup plus Didier Drogba. On prête à l'ancien buteur des Eléphants des intentions de candidature. Jusque-là, il n'a pas confirmé.

Cependant, un homme veint de faire le pas. Eugène Diomandé, président du Sewe Sport de San Pedro veut succéder à Sidy Diallo. « Je confirme donc ma candidature à la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football. Cette candidature a été portée par voie d'avocat pour simplement garantir le sérieux de mon engagement. Il est lui-même un sérieux avocat international qui a pris le temps de s'assurer de mon sérieux et de ma détermination de candidat, avant de décider de m'accompagner dans cette option. Dans toute élection, il y a plusieurs aspects qui entrent en ligne de compte, dont les aspects juridiques. Je suis donc entrain de parfaire certains détails de cette candidature avant de venir à Abidjan » indique t-il dans une interview à Sport-ivoire.

Ancien joueur de l'Africa Sport ou encore de l'ASEC Mimosas, Diomandé est le premier candaidat déclaré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.