Angola: Quatre nouveaux hôpitaux de référence ouvrent leurs portes en 2020

Cuito — Quatre nouveaux hôpitaux de référence dans les provinces de Cabinda, Huambo, Cuanza Sul et Bié seront opérationnels à partir de 2020, a annoncé jeudi à Cuito (Bié), la ministre de la santé, Sílvia Lutucuta.

La gouvernante s'adressait à la presse après la signature d'un accord de partenariat entre son secteur et la Banque de développement de l'Angola (BFA), pour la mise en œuvre d'un projet dénommé "BFA Nutrir" à Bié, estimé à 600.000 dollars américains.

Elle a rappelé que les unités hospitalières étaient déjà en construction, à l'exception de celle de la province de Huambo, qui devra bientôt démarrer, en vue de continuer à offrir de meilleurs services de santé à toute la population angolaise.

Dans la province de Bié, l'Angop a constaté que les travaux du nouvel hôpital général, d'une capacité d'internement de 300 lits, étaient exécutés à 75 pour cent. Il comptera également sur l'Hôpital régional de Cuemba, situé à 180 kilomètres, inauguré ce vendredi (18) par le Chef de l'Etat, João Lourenço.

Pour la capitale du pays (Luanda), Sílvia Lutucuta a annoncé l'ouverture l'année prochaine, de l'Institut Hématologique pédiatrique, de l'Institut Forence dit "Morgue", de l'hôpital materno-infantile, et du nouvel hôpital des Brûlés.

Selon la gouvernante, le programme prévoit des travaux de réhabilitation et extension du Sanatorium, ainsi que de l'hôpital Americo-Boavindo, déjà cours, sans révéler le budget nécessaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.