Madagascar: Intoxication alimentaire collective à Itaosy - Les patients redirigés vers Befelatanana

Des vagues de patients auraient été enregistrées auprès de centre de santé privé d'Itaosy hier.

La situation se serait compliquée pour le Centre Hospitalier de Référence de District (CHRD) Itaosy depuis la nuit du mercredi dernier. L'établissement aurait décidé de refuser les patients venus petit à petit se soigner. Une source de faire savoir « le CHRD n'a plus accepté de prendre en charge les victimes de l'intoxication de masse survenue dans cette partie de la Capitale depuis le début de la semaine. Les médecins ont eu du mal à s'occuper des patients à cause de leur nombre élevé.

Face à la situation, les responsables auprès du CHRD ont décidé d'orienter les patients vers le Centre Hospitalier Universitaire de Befelatanana. Le CHRD Itaosy ayant été saturé à partir de 21h la nuit de mercredi dernier ». La prise en charge des victimes de cette incidence serait donc menée auprès des deux établissements hospitaliers et d'autres cabinets privés.

Notre source de poursuivre « des enfants sont dans des états critiques. Certains sont sous sérum et l'on espère que ça va aller dans les jours à venir ». Il conviendrait de noter les cas auraient été enregistrés depuis le 15 octobre dernier. Si les patients continueraient d'affluer vers les centres de santé, l'on ne déplorerait pas encore de perte humaine.

A titre de rappel, les intoxications alimentaires seraient survenues auprès d'un seul et unique point de vente d'un street food sis à Itaosy. Les réelles causes ne sont toutefois pas encore connues à l'heure où nous rédigeons cet article. Le nombre de victimes ayant atteint la centaine, la vigilance est de mise.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.