Ile Maurice: Failles dans ses opérations Swift - La Reserve Bank of India impose une pénalité à SBM India

La presse indienne en parle depuis mercredi 16 octobre. Il s'agit des opérations de SBM India, pointées du doigt par la Reserve Bank of India (RBI). A la clé : une amende de Rs 15 millions (3 crore) imposée, mercredi.

En cause, le non-respect des directives liées aux opérations du Swift (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication) par SBM India et à sa plateforme de cybersécurité existant sein de ses succursales.

En effet, depuis la cyberattaque qui avait frappé les opérations indiennes de la SBM le 2 octobre 2018, occasionnant des pertes potentielles d'USD 14 millions (Rs 490 millions), la RBI avait réclamé de mesures pour renforcer le mécanisme de contrôle de ses activités de Swift.

Or, une inspection, menée par les officiers de la RBI sur les opérations indiennes de SBM Mauritius, a révélé qu'il a eu «non-compliance by SBM Bank (Mauritius) with certain provisions of its directions on 'time-bound implementation and strengthening of SWIFT-related operational controls' and 'cyber security framework in banks'».D'où cette sanction.

La SBM à Maurice attend une déclaration du CEO de la branche indienne

A hier soir, jeudi 17 octobrela cellule de communication de la SBM attendait toujours une déclaration de Sidharth Rath, Chief Executive Officer SBM India, sur cette sanction de la RBI. Mais une source interne de la banque souligne que depuis cette cyberattaque, il n'y en pas eu d'autres, confirmant ainsi la robustesse de son système informatique.

Il faut savoir que le pôle indien de la SBM opère quatre succursales, à Mumbai, Chennai, Hyderabad et Ramachandrapuram. Et ce, selon le nouveau concept «wholly Owned subsidiary», lancé le 1er décembre 2018, par la RBI.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.