Maroc: Amar Saâdani - Le Sahara est marocain

L'ancien secrétaire général du FLN dénonce la dilapidation des biens algériens par les chefs du Polisario

Dans une interview fleuve accordée à nos confrères du site algérien « TSA », Amar Saâdani, ex-secrétaire général du FLN, parti au pouvoir en Algérie, a abordé les sujets qui préoccupent les Algériens mais également les peuples de la sous-région, dont le conflit artificiel autour du Sahara marocain et le tort que le gouvernement d'Alger fait au peuple algérien en dilapidant ses ressources dans un conflit qu'il a créé pour nuire au Maroc en lui disputant un Sahara qu'Amar Saadani reconnaît être marocain.

Dans son interview, ce dernier a abordé la question des arrestations des généraux, l'assassinat de Boudiaf, le Hirak populaire qui en est, aujourd'hui, à sa 35ème semaine consécutive mais aussi l'éventuel départ de Gaïd Salah, ses conséquences et la légitimité du président par intérim, Ben Salah. L'ancien secrétaire général du plus vieux parti algérien s'est également exprimé sur la liberté de la presse et de la justice, sans oublier la loi sur les hydrocarbures et les gaz de schiste.

Sur la question du Sahara, il a souligné : «En vérité, je considère, d'un point de vue historique, que le Sahara est marocain et rien d'autre. Il a été amputé au Maroc au congrès de Berlin. Aussi, je pense que l'Algérie a versé pendant cinquante ans des sommes faramineuses à ce qui est appelé le Polisario et cette organisation n'a rien fait et n'est pas parvenue à sortir de l'impasse. La relation entre l'Algérie et le Maroc est plus grande que cette question. Je pense que la conjoncture est favorable car il y a l'élection d'un nouveau président en Tunisie, l'Algérie se dirige vers une élection et un changement de système, la Libye aussi vit une transformation.

Tout cela peut concourir à relancer l'unité maghrébine comme l'ont voulu les vétérans du FLN et de tous les partis nationalistes, du Maroc, d'Algérie, de Tunisie et de toute l'Afrique du Nord. Je pense que la question du Sahara doit prendre fin et que l'Algérie et le Maroc doivent ouvrir leurs frontières et normaliser leurs relations. L'argent versé au Polisario, que ses membres dilapident depuis cinquante ans dans les hôtels de luxe, doit être restitué à Souk Ahras, El Bayadh, Tamanrassset et d'autres villes. C'est mon avis, même s'il pourrait déplaire à certains ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.