Maroc: Concours de films courts - L'Institut français du Maroc récompense les jeunes créateurs

Le concours a invité cette année les jeunes à s'interroger sur le thème de l'Engagement

Après la réussite des précédentes éditions, l'Institut français (IF) du Maroc a organisé, pour la sixième année consécutive, le concours «Ana Maghribi(a)» (Moi Marocain(e)), un concours international de films courts, ne dépassant pas les 90 secondes, réalisés sur smartphone, appareil photo ou tablette.

La cérémonie de remise des prix de l'édition 2019 s'est tenue jeudi à l'Institut français de Casablanca, où les membres du jury, présidé par la productrice marocaine Lamia Chraibi, ont souligné la qualité des films reçus, leur diversité dans la manière de traiter le thème de l'édition : «L'Engagement». Tout en encourageant l'initiative, ils ont également félicité l'esprit de création de tous les jeunes participants à ce concours et ont choisi de décerner le premier prix, doté d'un montant de 10.000 DH, à Soukaina Biedallah pour son film «Pour ma fille».

Le deuxième Prix (5.000 DH) a été remporté par Yassine Iguider pour son film «Hani Jay», alors que le troisième prix (3000 DH) a été décerné au film «6clock» de Sami El Ibrahimi. Quant au prix spécial de l'Institut français du Maroc, il a été décerné à Yazid Bahraoui pour son film «La femme et le power ranger». Ce prix permettra au gagnant de passer un stage de dix jours au Festival international du film de la Rochelle qui se déroule chaque année au début du mois de juillet. «Cette formation s'inscrit dans le cadre de la politique de coopération audiovisuelle et culturelle de l'ambassade de France au Maroc qui réaffirme sa volonté de soutenir les artistes de demain», expliquent les organisateurs.

Le jury de cette édition a également attribué une mention spéciale d'encouragement au film «Le Saint tissu», réalisé par Fayrouz Harmatallah Sbaii qui avait déjà remporté le prix de l'Institut français en 2018.

«Le concours Ana Maghribi(a) a invité cette année les jeunes à s'interroger sur le thème de l'Engagement. Ils ont eu l'occasion d'explorer cette notion d'un point de vue personnel ou collectif», soulignent les membres du jury avant de préciser que «l'idée exprimée dans le film a été le premier critère de sélection, avant la réalisation et la qualité technique».

Outre Lamia Chraibi, le jury de cette édition a été composé de la comédienne Sonia Okacha, de l'actrice Fatym Layachi, du directeur général adjoint du studio créatif "JawJab", Younès Lazrak et de la directrice de communication du "Crédit du Maroc", Mouna Benrhanem.

Il est enfin à rappeler que ce concours, lancé en 2014 par l'Institut français du Maroc, a été créé afin «de proposer un espace de libre expression et de créativité» pour les jeunes (moins de 30 ans) «sans contraintes de moyens». Selon ses organisateurs, il a pour vocation d'interroger la jeunesse sur des thématiques qui la concernent, dont l'identité, le statut des femmes, le changement climatique, l'ouverture au monde et le vivre ensemble.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.