Cote d'Ivoire: Après la séance avec le sous-secrétaire d'État chargé des affaires africaines/Gon Coulibaly - "Nous avons eu un entretien extrêmement important"

18 Octobre 2019

Trente minutes. C'est le temps qu'a duré la séance de travail, le 17 octobre, entre Tibor Nagy, sous-secrétaire d'État chargé des affaires africaines, et le chef du gouvernement ivoirien au siège du département d'État des États-Unis.

Un échange qui a permis aux deux personnalités de passer en revue les différents axes de la coopération entre la Côte d'Ivoire et les États-Unis, avec un accent particulier sur la lutte contre le travail des enfants. « Nous venons d'avoir un entretien extrêmement important qui a porté sur plusieurs sujets. Nous avons évoqué la question du travail des enfants au niveau de la cacao culture. Sur ce point, nous n'avons pas eu besoin d'être long. Car le secrétaire d'État avait reçu la Première dame de Côte d'Ivoire qui avait expliqué toutes les initiatives prises par elle-même et par le gouvernement pour régler définitivement ce problème », a fait savoir Gon Coulibaly.

Les discussions ont également porté sur la situation sécuritaire du pays. « Nous avons exploré les moyens pour venir à bout de ce fléau qui est le terrorisme. Nous avons eu des échanges importants. J'ai noté une grande sérénité du département d'État par rapport à l'avenir de notre pays. Les chiffres sont parlants sur les performances économiques de la Côte d'Ivoire et l'avenir politique du pays est garanti », a souligné le chef du gouvernement ivoirien dans la capitale fédérale américaine.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.