Gabon: La natte, un esprit traditionnel chez les Apinzi

18 Octobre 2019

Dans les villages Ekanga et Waka, les femmes tiennent à partager les techniques d'une activité ancienne, le tressage de nattes traditionnelles

(Gabonews) : Renouer et transmettre les techniques ancestrales, tels sont les objectifs que se fixent les femmes des villages apinzi notamment Ekanga et Waka dans le département de Tsamba Magotsi.

Le directeur de l'école d'Ekanga près de Fougamou, Nestor Mbongo Missolo, voudrait les regrouper en association afin donner des rudiments aux filles scolarisées dans les écoles de la contrée : le tressage de nattes traditionnelles. "C'est une façon de perpétuer l'œuvre traditionnelle" indique Serge Akomba, enseignant à Waka.

En pays apinzi, la natte est l'un des objets très précieux que l'on remet lors des événements comme les naissances, mariages, danses par exemple. "Parfois on fabrique les nattes pour donner en cadeau aux visiteurs" confie Patricia Tsova. C'est un emblème du patrimoine de plusieurs communautés du Gabon.

La natte est considérée comme l'un des maillons des échanges " explique Bréal Nguabé Dwena, un jeune cadre apinzi . La femme qui tresse la natte, développe le tressage à partir d'une plante qui avoisine celle de l'ananas : le pandanus.

C'est le symbole de l'Alliance entre l'arrivant et l'autochtone.

La natte a un côté spirituel, elle est assimilée à un retour à soi-même et une ouverture à l'autre. Chaque femme montre l'esprit décoratif avec beaucoup de concentration, raconte Marie Thérèse. La natte a une histoire avec chaque peuple du sud Gabon.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.