Cote d'Ivoire: Coopération triangulaire - L'expérience marocaine en matière de développement évoquée à Lisbonne

18 Octobre 2019

L'Ambassadeur Directeur général de l'Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI), Mohamed Methqal, a mis en avant, le 17 octobre 2019, à Lisbonne, l'expérience marocaine en matière d'écosystème dans le développement de le coopération sud-sud et triangulaire à travers les multiples réalisations accomplies notamment en Afrique.

Intervenant lors d'un panel, dans le cadre d'une rencontre internationale sur la coopération triangulaire, il a précisé que sur les 20 dernières années, 23.000 étudiants africains originaires de 47 pays ont été diplômés, à travers le canal de la coopération des universités publiques marocaines, et plus de 1.000 accords ont été signés dans différents domaines, grâce à l'engagement personnel de SM le Roi Mohammed VI, pour le développement durable du continent africain.

L'écosystème mis en place par le Maroc regroupe à la fois les acteurs du secteur public, du secteur privé, ainsi que la société civile, a-t-il expliqué, notant que l'AMCI, qui travaille en étroite coordination avec le ministère des affaires étrangères, est chargée de mettre en place toute une série de programme de coopération avec les différents partenaires techniques marocains, notamment dans les secteurs de l'agriculture, du changement climatique, de l'eau, de l'énergie, des mines, de la santé et de l'industrie.

Le modèle développé par le Maroc sous le leadership du Souverain pour la promotion de la coopération sud-sud et triangulaire durant les 20 dernières années, a été salué par l'ensemble des panelistes, que ce soit par le représentant de la Banque islamique de développement (BID), celui du Japon ou encore celui de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

La coopération triangulaire en termes de modalités de mise en œuvre de la coopération sud-sud a été initiée par le Maroc depuis quelques décennies, a rappelé M. Methqal, notant que différents programmes ont été mis en place, que ce soit avec le Japon avec des programmes de renforcement de capacités dans plusieurs secteurs d'activités réalisés au profit de 27 pays africains qui ont bénéficié de cette coopération triangulaire Maroc-Japon-Afrique.

Aussi, L'AMCI a initié depuis 3 ans des projets de développement humain avec la Banque islamique de développement (BID) au profit de plusieurs pays africains en plaçant l'expertise marocaine, que ce soit dans les domaines de la santé maternelle, à Djibouti, de l'eau au Burkina Faso, ou en ce moment dans le domaine des énergies renouvelables, notamment l'énergie solaire dans l'agriculture, en Gambie, a-t-il poursuivi.

Co-organisée par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et le gouvernement portugais, cette rencontre internationale, qui s'est poursuivi jusqu'à vendredi à travers des panels et des débats, a connu la participation de plusieurs experts et représentants de départements gouvernementaux, d'organisations.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.