Afrique: Les pays membres du FMI approuvent un ensemble de mesures concernant les ressources et la réforme de la gouvernance du FMI

document

Les pays membres du FMI ont approuvé aujourd'hui un ensemble de mesures concernant les ressources et la réforme de la gouvernance de l'institution. Ces mesures veillent à ce que le FMI continue de disposer de ressources suffisantes pour garantir pleinement qu'il peut accorder une aide adéquate à ses pays membres et à ce que les réformes des quotes-parts et de la gouvernance se poursuivent dans le cadre de la 16e révision générale des quotes-parts.

« En avalisant cet ensemble de mesures, le comité monétaire et financier international (CMFI) montre qu'il tient à ce que le FMI préserve son rôle central au sein du dispositif mondial de sécurité financière », a déclaré Lesetja Kganyago, président du CMFI et gouverneur de la Banque de réserve d'Afrique du Sud. « Le CMFI continuera de veiller à ce que le FMI dispose de ressources suffisantes et à ce que sa gouvernance reflète de manière appropriée l'évolution de l'économie mondiale et de ses pays membres. »

« Je salue cet avis favorable donné à un haut niveau, qui démontre que nos pays membres souscrivent fermement à la mission du FMI », a déclaré Kristalina Georgieva, directrice générale du FMI. « Nous continuerons de collaborer étroitement avec nos pays membres dans la période à venir pour veiller à ce que cet ensemble de mesures soit mis en œuvre intégralement. »

À l'issue d'une séance extraordinaire ce matin, le CMFI a publié la déclaration ci-après :

« Nous réaffirmons notre volonté de faire en sorte que le FMI reste une institution solide, reposant sur un système de quotes-parts et disposant de ressources adéquates, afin de préserver son rôle central au sein du dispositif mondial de sécurité financière. Nous prenons note de l'absence de progrès en ce qui concerne l'augmentation des quotes-parts dans le cadre de la 15e révision, et nous appelons le conseil d'administration à achever ses travaux sur la 15e révision et un ensemble de réformes des ressources et de la gouvernance du FMI, ainsi qu'à faire rapport au conseil des gouverneurs dès que possible. Nous souscrivons au maintien de l'enveloppe de ressources actuelle du FMI et nous saluons la prolongation d'un an des accords d'emprunt bilatéraux de 2016. Nous attendons avec intérêt l'examen d'un éventuel doublement des nouveaux accords d'emprunt et une nouvelle série temporaire d'emprunts bilatéraux après 2020.

« Au-delà de la 15e révision, nous sommes déterminés à réexaminer l'adéquation des quotes‑parts et à poursuivre le processus de réforme de la gouvernance du FMI dans le cadre de la 16e révision générale des quotes-parts, sur la base d'une nouvelle formule de calcul des quotes-parts, la révision étant prolongée de 2020 au 15 décembre 2023 au plus tard. Dans ce contexte, nous restons déterminés à assurer le rôle fondamental des quotes-parts dans les ressources du FMI. Tout ajustement des quotes-parts devrait se traduire par une augmentation des quotes-parts des pays dynamiques en fonction de leur position relative dans l'économie mondiale, et donc, probablement, de la part globale des pays émergents et des pays en développement, tout en protégeant la participation et la représentation des pays membres les plus pauvres. »

À consulter :

Comité monétaire et financier international

Fiche technique - Les ressources du FMI

Fiche technique - Quotes-parts au FMI

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: IMF

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.