Madagascar: SAVA - Le gouverneur Tokely Justin prend ses fonctions

Le gouverneur de la Région SAVA Tokely Justin a été installé officiellement avant-hier à Sambava, en présence du ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation, Tianarivelo Razafimahefa, de la vice-présidente de l'Assemblée nationale, Jocelyne Maxime et de l'ancien PM et non moins Ambassadeur de Madagascar à Bruxelles, Jean Omer Beriziky. Sans oublier les élus locaux ainsi que les cadres originaires de la Région.

Gestionnaire de formation et administrateur civil sortant de l'ENAM où il devait par la suite se spécialiser en expertise de l'administration publique, Tokely Justin est le gouverneur de la SAVA qu'il connaît bien et où il est connu car il est natif de la Région. Il est d'ailleurs le président de l'association des cadres originaires de Sambava et secrétaire général du « Fikambanan'ny Teraky ny Faritany Antsiranana » (FITEFA) présidé par l'autre Sambavien, Bekasy John Frince. Ce pater familias est avant tout un technicien, même s'il reconnaît que le poste de gouverneur est à la fois technique et politique. « Un gouverneur de Région est tenu de suivre la politique du président de la République avec qui il doit savoir travailler », explique-t-il. Avant de brosser les grandes lignes de son programme de développement régional.

Lutte contre la corruption. « Pour concrétiser le « velirano » numéro 3 du président de la République, la lutte contre la corruption fait partie de mes priorités car la corruption est source de pauvreté, d'insécurité, de problèmes sociaux... C'est un véritable fléau pour le développement ». « Ragova » de faire savoir qu'il va négocier auprès de la direction territoriale du Bianco à Antsiranana, l'ouverture d'une antenne dans le chef-lieu de la SAVA qui est « une région riche et exposée du coup aux risques de corruption ». Pour lui, le développement de la SAVA doit avant tout servir l'intérêt général dans la Région.

Décentralisation et développement. « On va tout faire pour augmenter les ressources de la Région à fort potentiel économique grâce notamment aux ristournes sur la vanille, le café, le riz, le girofle... avec lesquelles il sera possible de financer des petites et moyennes infrastructures, sans compter toujours sur le pouvoir central, sauf pour les travaux de grande envergure comme la réhabilitation de la route Ambilobe - Vohémar ». L'homme parle en connaissance de cause car il avait occupé le poste de DG de l'Institut National de la Décentralisation et du Développement Local (INDDL) jusqu'à sa récente nomination en tant que gouverneur. C'est un homme de terrain qui était déjà chef de District à Andapa et Ambilobe. La réhabilitation des pistes rurales et la construction de rues en pavé et/ou en béton dans les villes d'Andapa, Vohémar, Antalaha et Sambava, fait partie de sa feuille de ... route.

Sécurité de proximité. Par ailleurs, le gouverneur nouvellement installé compte construire des emplacements de marchés pour éviter que les commerçants squattent les bords de rue. « Les trottoirs et accotements sont réservés aux piétons, les routes aux véhicules », rappelle-t-il. Déterminé à remettre de l'ordre dans la Région dont il a la charge. Y compris en matière sécuritaire. Il préconise une sécurité de proximité par la mise en place de vigies de police dans les fokontany situés loin du commissariat et le renforcement en milieu rural, des quartiers mobiles. « Ces derniers seront composés de jeunes volontaires formés par la Gendarmerie et équipés côté tenues par la Région », annonce-t-il. Il, c'est évidemment Tokely Justin qui n'oublie pas pour autant le social, entre autres, par la création d'emplois pour les jeunes et d'occupation pour les femmes. Un programme qui correspond aux « velirano » du président de la République qui l'a nommé au poste de gouverneur avec obligation de résultats pour que ça va dans la SAVA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.