Congo-Brazzaville: L'escroquerie prend corps dans les dépôts de vente de gaz butane

Ce billet d'humeur est suscité par les plaintes des clients tant à Pointe-Noire qu'à Brazzaville, victimes d'un rançonnage qui ne dit pas son nom dans la plupart des mini-dépôts de vente de gaz butane.

Des gens qui y travaillent ont malicieusement élaboré une stratégie consistant à leur verser un pourboire variant entre 500 et 1000 F CFA pour qu'un client ait une bouteille pleine de gaz butane. Du coup, le prix unitaire de la bouteille de 12 ou de 20 kilos, par exemple, est ainsi augmenté.

La chose se passe de la manière suivante. Vous payez le prix normal de la bouteille à la caissière qui vous remet une facture. Et quand vous demandez aux jeunes qui s'occupent du tri et de la sortie des bouteilles du dépôt, ils vous exigent de leur tendre un pourboire, sinon, ils vous remettront une bouteille non remplie. Ces jeunes ont pris l'habitude de classer ces bouteilles dans des dépôts non pas par leur catégorie en tenant compte de leur volume (6, 12 ou 20 kilos) mais plutôt par leur « contenance » qu'ils maîtrisent lors du déchargement de ces bouteilles.

Cette pratique qui tend à se généraliser porte préjudice au panier de la ménagère. Elle n'est pas seulement une escroquerie déguisée mais aussi une antivaleur. « Le cabri broute l'herbe là où il est attaché », répondait sans vergogne un de ces jeunes à une dame, la cinquantaine révolue, qui ne comprenait pas pourquoi il lui était demandé encore de l'argent avant de se voir servir une bouteille totalement pleine, alors qu'elle avait sa facture délivrée par la caissière.

Si rien n'est fait, cette pratique qui se généralise dans nos grandes villes risque d'atteindre d'autres centres urbains, surtout que le gaz butane, que ce soit en ville ou dans d'autres localités, est de plus en plus présent dans tous les ménages. L'idéal serait que depuis la source, le gaz soit bien chargé dans les bouteilles pour ne plus donner de prétexte à ces escrocs de rançonner la clientèle. Affaire à suivre !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.