Congo-Brazzaville: Taxes douanières - Le paiement électronique possible

La nouvelle plate-forme "e-pay", lancée récemment par le ministre des Finances et du budget, Calixte Nganongo, comporte deux applications: le Net banking de la Banque postale du Congo et l'Airtel money.

L'e-pay intègre les différents modes de paiement électroniques et modernes utilisés, dont le virement bancaire et la carte bancaire. Cette plate-forme contribuerait non seulement à sécuriser les recettes fiscalo-douanières, mais également à simplifier les formalités de dédouanement.

Le 10 octobre, lors du lancement de l'application, une séance de démonstration vidéo du paiement d'une déclaration préalable d'importation vérifiée a été faite depuis la plate-forme "e-pay" douanes. Chez les importateurs et les opérateurs économiques, ce nouveau mode de paiement comporte l'avantage de remédier à la lenteur administrative.

À noter que la plate-forme s'inscrit dans le cadre du projet de modernisation du système d'information mis en place par le ministère des Finances et du budget dans les départements pourvoyeurs de recettes, en l'occurrence la douane et les impôts.

En ce qui concerne la réduction des risques de détournement de fonds, la traçabilité de tous les paiements effectués sur la plate-forme, la réduction des fraudes, la réconciliation des données, l'archivage électronique des preuves de paiement (bordereaux, quittances, reçus), l'outil sera aussi d'une grande utilité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.