Congo-Brazzaville: Institutions - Le Conseil consultatif de la société civile se dote d'un siège

La cérémonie de coupure du ruban symbolique a été patronnée, le 18 octobre dans le sixième quartier de Poto-Poto (OCH III), par le préfet du département de Brazzaville, Pierre Cébert Ibocko-Onangha, en présence du secrétaire permanent de l'institution, Céphas Germain Ewangui, de la délégation du cadre de consultation nationale de la société civile de la République démocratique du Congo ainsi que des autorités civiles et militaires.

Le siège mis à la disposition de la société civile est un espace multidimensionnel doté de deux salles de réunion d'une capacité de quinze à vingt personnes ; d'une salle polyvalente pour des séances d'information et de formation avec une capacité de recevoir environ soixante-dix personnes ; d'une bibliothèque qui atteindra un fonds documentaire de cinq mille ouvrages sous peu.

« En effet, la construction et l'équipement en un court laps de temps, ainsi que l'inauguration ce jour, 18 octobre 2019, de la maison de la société civile de Brazzaville constituent un motif de fierté pour le département de Brazzaville et les bénéficiaires récipiendaires, mais tout aussi une justification de la sincère et méritante admiration à l'égard de la société civile et des organisations non gouvernementales », a déclaré le préfet de Brazzaville, Pierre Cébert Ibocko-Onangha.

Un cadre pour toutes les composantes de la société civile

Le secrétaire permanent du Conseil consultatif de la société civile et des organisations non gouvernementales, Céphas Germain Ewangui, a indiqué que ce siège est là désormais à la disposition de toutes les composantes de la société civile, organisations non gouvernementales, associations, mutuelles, organisations de développement communautaire, sociétés savantes, syndicats, fondations, organisations patronales, médias... où ils auront gracieusement accès aux informations utiles, à la documentation nécessaire, aux salles de réunion mais aussi et surtout à tout une gamme des programmes de formations appropriées, visant à promouvoir, à renforcer et à accroître leurs capacités institutionnelles, organisationnelles et opérationnelles.

Céphas Germain Ewangui a plus que jamais appelé les organisations de la société civile à prendre conscience de leur part de responsabilité, de la noblesse et la délicatesse de leurs missions pour accompagner, en toute responsabilité, l'Etat dans l'œuvre de construction et de développement du pays. « Ceci exige, entre autres, de conquérir et consolider davantage la légitimité publique, l'intégrité et la qualité des membres, les compétences étendues et la bonne maîtrise des sujets à traiter, etc. », , a-t-il renchéri.

Des actions du Conseil consultatif et de la société civile et des organisations non gouvernementales seront programmées d'ici à fin décembre au profit de cinq cents leaders de ces organisations. Les différentes thématiques seront, entre autres, le leadership et le management associatif ; le réseautage, problématique et enjeux ; la lutte contre la corruption, la concussion et la fraude, quel rôle pour les organisations de société civile, la bonne gouvernance ; la protection de l'environnement et des écosystèmes ; le plan national de développement ; les Objectifs de développement durable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.