Cote d'Ivoire: Association internationale des conseillers économiques et sociaux - Les recettes de Diby pour révolutionner cette institution

18 Octobre 2019

Charles Koffi Diby est la première personnalité subsaharienne à présider aux destinées de l'Association internationale des conseils économiques et sociaux et institutions similaires (Aicesis).

Il s'est engagé à honorer le continent à travers cette confiance qui lui a été témoignée. En foi quoi, dès son investiture et pour le succès de sa mission, il a, au cours du premier conseil d'administration de sa mandature, défini ses prérogatives structurées autour d'un plan stratégique et d'un projet de guide de procédures.

Le premier document de référence tient en 3 axes majeurs et se décline en 10 actions spécifiques. « Au niveau du premier axe, qui traite de la réforme de la gouvernance, Charles Koffi Diby entend adapter les textes de l'association pour une optimisation de sa gouvernance.

Cette action se traduira notamment par la formalisation des procédures de travail, dont le guide des procédures en constitue la base. Il y a ensuite le processus de dématérialisation du cadre collaboratif de l'association, à travers la création d'un bureau virtuel et d'un site internet qui devraient permettre d'impulser une nouvelle dynamique à l'Organisation », explique le document dont nous avons reçu copie, le vendredi 18 octobre.

Concernant l'axe stratégique 2, toujours selon la note, le nouveau président de l'Aicesis propose de renforcer les capacités des conseillers économiques et sociaux et institutions similaires ( Ces-is) à travers l'organisation d'ateliers régionaux sur des problématiques en lien avec le thème de travail principal ; la promotion des échanges d'expériences et de bonnes pratiques ; la création d'un fonds d'appui aux activités des Ces-is.

Charles Koffi Diby ne compte pas s'arrêter là. Pour imprimer sa marque à cette institution internationale, et surtout dans le souci de consolider l'engagement international de l'Aicesis, il envisage le renforcement des partenariats traditionnels avec l'Organisation internationale du travail (Oit) et le Conseil économique et social des nations unies (Ecosoc), ainsi que l'exploration de nouvelles pistes de coopération avec d'autres organisations et institutions internationales. En outre, il entend entreprendre des initiatives en vue d'appuyer la création de nouveaux Ces partout dans le monde

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.