Cote d'Ivoire: Fermeture du CHU de Yopougon le 1er novembre / Aka Aouélé, ministre - « La 1ère phase coûtera 50 milliards, car c'est presque une reconstruction »

Le Centre hospitalier universitaire (Chu) de Yopougon sera fermé pour réhabilitation le 1er novembre prochain. L'annonce a été faite, hier, à son cabinet, au cours d'une conférence de presse, par le ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Dr Aka Aouélé Eugène.

La réhabilitation de cet établissement hospitalier qui durera 33 mois soit 3 ans, coûtera, selon le ministre de la Santé, la bagatelle de 50 milliards Fcfa pour la première phase. A la question de savoir pourquoi dépenser 50 milliards pour une restauration alors cette somme pourrait être utilisée pour reconstruire cet établissement, le ministre a répondu « C'est pratiquement une reconstruction quand on sait qu'il y a de l'amiante. Le coût qui est fixé, c'est surtout pour l'équipement et la maintenance » a-t-il indiqué.

C'est donc pour une lourde restauration d'une durée de 36 mois à compter de janvier 2020. « Le processus de fermeture de l'hôpital, le redéploiement des effectifs, la relocalisation des services, notamment les plus sensibles, l'assurance de la continuité des services, la gestion des flux dans les centres d'accueil, sont autant de préoccupations qu'il faille gérer avec la plus grande attention » a-t-il dit.

Il a donc tenu à rassurer les populations de ce qu'il aura « l'achèvement d'ici fin octobre 2019, des travaux restants sur certains sites à Abidjan (Bloc obstétrical de la Formation Sanitaire Communautaire de Yopougon Wassakara, Bloc obstétrical de la Formation Sanitaire de Cocody Blockhaus, Bloc opératoire de l'Hôpital Général de Marcory, Bloc opératoire de l'Hôpital Général de Treichville) ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.