Sénégal: Les journaux à fond sur le Magal de Touba

Dakar — "Les messages forts de Serigne Mountakha", "Serigne Mountakha renouvelle sa fatwa", "Les viatiques du khalife pour la jeunesse", "Pénurie d'eau au Magal : Aly Ngouille Ndiaye bat sa coulpe", "Touba dans tous ses éclats", etc. Les quotidiens reviennent sur le Magal, la commémoration, jeudi, à Touba (centre), de l'exil au Gabon de Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927), le fondateur du mouridisme, l'une des confréries musulmanes sénégalaises.

"A l'occasion de la cérémonie officielle marquant la fin de la 125e édition du grand Magal de Touba, le khalife général des mourides a fait un certain nombre de recommandations pour préserver la paix et la stabilité sociale au Sénégal", écrit Le Soleil.

Serigne Mountakha Mbacké, le khalife général des mourides, "invite tout le monde à redoubler d'efforts pour ne pas compromettre [le] climat de paix sociale qui nous a été légué", rapporte le même journal.

Le journal EnQuête, attentif au "message fort du khalife à la jeunesse", affirme que le guide religieux "invite [les jeunes] au culte du savoir". "Il y a beaucoup de dérives chez les jeunes [à cause de] l'absence d'éducation religieuse", avertit Serigne Mountakha Mbacké dont le message a été transmis à la presse par son porte-parole, Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké, lors de la cérémonie officielle du Magal.

"Dans ce contexte marqué par la mondialisation et ses dérives, j'invite tous les guides et les communautés religieuses à préserver l'héritage du prophète Mohamed (PSL) pour que la nouvelle génération (... ) puisse se prémunir des effets néfastes de cette mondialisation", affirme le khalife général des mourides, cité par Sud Quotidien.

Les quotidiens réservent de larges colonnes à la pénurie d'eau survenue durant le Magal à Touba, qui reçoit chaque année des millions de pèlerins pour cette commémoration.

Le ministre de l'Intérieur a promis de prévenir le manque d'eau à Touba lors des prochaines éditions du Magal, selon plusieurs journaux. "Le gouvernement prendra les mesures qu'il faut pour doter la cité (Touba) d'un bon système d'assainissement et lui assurer un approvisionnement correct en eau", assure Aly Ngouille Ndiaye, cité par Sud Quotidien.

"Le gouvernement fait un aveu d'échec", concernant la distribution de l'eau à Touba, affirme WalfQuotidien.

"Aly Ngouille Ndiaye bat sa coulpe", écrit Le Quotidien, ajoutant que "le chef de la délégation officielle a dû s'excuser pour les problèmes d'eau récurrents à Touba".

Vox Populi, lui, constate l"'impuissance de l'Etat face au casse-tête de l'eau" dans cette cité religieuse. "Il y a 30 forages fonctionnels qui devraient normalement couvrir la zone et ses environs, mais cela n'empêche pas qu'il y ait des perturbations dans la fourniture de l'eau", explique Aly Ngouille Ndiaye, cité par le même journal.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.