Guinée: Trois ans de prison ferme requis contre l'artiste Élie Kamano et un proche du colonel Misbaou Sow

19 Octobre 2019

Le procès des membres du front national pour la défense de la Constitution (FNDC) s'est poursuivi jusqu'à tard dans la soirée du vendredi 18 octobre 2019 à Conakry. Au tribunal de première instance de Mafanco, Élie Kamano, artiste Raggae Man et leader politique était parmi les opposants qui ont défilé toute la journée devant le juge.

Dans son réquisitoire, le procureur de la République près le TPI de Mafanco a demandé la condamnation d'Elie Kamano et Ibrahima Keïta, vice-président du parti RFD du Colonel Misbaou Sow

à 3 ans de prison ferme et une amende d'un million de franc guinéen chacun.

Poursuivis pour participation délictueuse à un attroupement, ces deux personnalités ont été arrêtés le 14 octobre dernier en marge de la manifestation des opposants à un troisième mandat pour le président Alpha Condé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.