Angola: Le pays échange d'expériences sur la justice à Marrakech

Luanda — Le partage d'expériences et l'uniformisation de meilleures pratiques dans le secteur de la Justice seront au centre de la participation du ministre angolais du secteur, Francisco Queiroz, à la deuxième édition de la Conférence internationale de Marrakech (Maroc) sur la question qui se tiendra les 21 et 22 octobre.

Selon une note parvenue vendredi à l'Angop, sous le slogan "Justice et investissement: paris et défis", la conférence est réalisée par le Ministère de la Justice, en collaboration avec le Conseil supérieur du Pouvoir Judiciaire et la Présidence du Ministère Public du Royaume de Maroc.

Cette conférence vise à établir et à consolider des ponts de communication et convergence entre les systèmes juridique et judiciaire, ainsi que l'échange continu de connaissances et informations, afin d'identifier les reformes entreprises par chaque État.

La disponibilité de propositions innovatrices contribuant au développement et à la valorisation des processus dans le système juridique et judiciaire, la promotion d'investissement, le renforcement de la compétitivité des entreprises, l'implication dans des transformations économiques mondiales, ainsi que la réhabilitation de divers composants dans le contexte entrepreneurial sont d'autres objectifs de la rencontre.

L'organisation de cette Conférence résulte des recommandations issues de la première édition, tenue en 2018, sous le thème "L'indépendance du pouvoir judiciaire, assurant les droits des justiciables et respectant les règles de la justice".

Cette deuxième édition, indique la source, se présente comme un mécanisme d'échange d'opinions et d'idées, ainsi que d'échange d'expériences internationales dans le contexte de quatre principaux axes: la "modernisation du système juridique des entreprises", " le rôle de la justice dans la promotion du cotexte entrepreneurial", "l'usage de la technologie de l'information", et " les enjeux de pôles régionaux".

Au cours de l'événement, il est prévue une série d'exposés et de discours en rapport avec le rôle de la justice et de la loi.

Le ministre de la Justice et des Droits de l'Homme, Francisco Queiroz, a récemment été à Lusaka, en Zambie, où il a participé à la Vè Conférence des ministres africains chargés de l'enregistrement civil, qui s'est tenue du 14 au 18 octobre dans cette ville.

À l'occasion, il a présenté l'initiative visant à améliorer les systèmes d'enregistrement civil et les statistiques vitales: l'expérience de l'Angola.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.