Algérie: Alimentation - L'agriculture, un secteur alimentaire par excellence

Alger — Le ministre de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche, Cherif Omari a déclaré, jeudi à Alger, que le secteur de l'agriculture était un secteur alimentaire par excellence où agriculteurs, éleveurs et pêcheurs veillent à assurer tous les éléments d'une alimentation équilibrée.

M. Omari a fait cette déclaration lors de la cérémonie de célébration de la Journée mondiale de l'alimentation qu'il a présidée et à laquelle ont pris part des membres du Gouvernement, des représentants du corps diplomatique à Alger, du représentant de la FAO à Alger, des représentants des organisations onusiennes et agences de coopération internationale à Alger, des cadres des différents secteurs ainsi que et des représentants professionnels et de la société civile.

Entre autres indicateurs qui ont fait que ce secteur soit à la tête des priorités dans la stratégie de développement en Algérie, l'augmentation du rendement de la production, la hausse des investissements, l'amélioration du taux de couverture des besoins nationaux ainsi que la réduction progressive de l'importation, selon le ministre.

Concernant les indicateurs de production, les résultats font ressortir des moyennes de croissance notamment dans les filières stratégiques, à l'instar des céréales, du lait, des légumineuses, des fruits et légumes.

Outre la production, les agriculteurs et producteurs ont prouvé également leur capacité à relever le défi de la diversification de l'économie nationale par l'exportation. Le secteur a récemment enregistré l'accès du produit national aux marchés mondiaux, dans divers continents, avec une qualité supérieure et une grande concurrence.

Lutter contre le gaspillage

Pour M. Omari, la préservation de notre planète et la sauvegarde de nos écosystèmes et de notre biodiversité constituent des défis majeurs qui exigent de résoudre l'équation du fossé entre richesse et pauvreté et entre abondance et rareté.

Evoquant le gaspillage alimentaire et de l'eau lors des processus de production, au niveau des réseaux de distribution ou à la consommation, le premier responsable du secteur a appelé à intensifier les campagnes de sensibilisation dans ce domaine pour venir à bout de ce phénomène.

Concernant le gaspillage du pain, dont d'importantes quantités sont jetées quotidiennement selon les données, notamment le pain blanc produit à partir de farine à base de blé tendre, M. Omari a salué le travail mené en coordination entre des instituts spécialisés, les secteurs concernés, des experts en santé alimentaire et des associations de défense des droits des consommateurs en vue de trouver des alternatives qui permettent de réduire la consommation de ce type de pain et, partant, de lutter contre le gaspillage de ce produit, mais aussi de réduire la facture d'importation du blé tendre utilisé dans la production de la farine panifiable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.