Ile Maurice: Accident de Rose-Belle - Retour sur les dernières heures des victimes

Ils habitaient résidence Bethléem, à Rose-Belle, et avaient tous des liens de parenté. Ils étaient très proches les uns des autres et se retrouvaient souvent ensemble.

Dans la soirée du 12 octobre, c'est un terrible choc pour leurs proches lorsqu'ils apprennent que Laval Nadal (46 ans) et son fils Ryan Nadal (14 ans), les frères Sabine, Ismaël (15 ans) et Ezéchiel (17 ans), les cousins Adel Catherine (18 ans) et Jean Rody Catherine (20 ans) sont décédés dans un accident de la route survenu à 15 minutes de la localité. Le seul rescapé du drame est un collégien de 18 ans, cousin des frères Sabine. Admis à l'hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle, depuis, avec des fractures à la jambe, il a dû subir une délicate intervention chirurgicale. Les familles sont toujours dans l'incompréhension. Nous avons reconstitué, grâce à elles, les dernières heures que les victimes ont passées ensemble.

18 h 30 : Jacqueline Jeanneton, la tante de Ryan Nadal, voit son neveu quitter la maison avec son père, Laval Nadal.

18 h 45 : Laval Nadal, Rody et Adel Catherine sont au carrefour de la localité où ils prennent un verre près d'un snack.

20 h 30 : Ismael et Ezéchiel Sabine quittent leur domicile après le dîner et rejoignent le groupe. Ils sont aussi des amis de Ryan Nadal et ont l'habitude d'apprendre à jouer de la musique avec Rody Catherine.

22 h : Rody Catherine va jeter un coup d'œil chez lui pour voir si tout va bien à la maison car sa mère de 58 ans rentre tard du boulot. Sa mère vient de rentrer. Il fait un brin de causette avec elle et boit un verre d'eau.

22 h 15 : Voyant que Rody Catherine tarde à revenir, Adel Catherine l'appelle chez lui.

22 h 55 : Laval Nadal dit à sa belle-sœur, Jacqueline Jeanneton, qu'il se rend à la boutique «pou pran enn zafer». À bord du véhicule : Ryan Nadal, les frères Sabine, Adel et Jean Rody Catherine et le rescapé.

23 h : Laval Nadal perd le contrôle de la Hyundai Matrix qu'il avait empruntée. La voiture a dérapé pour percuter un pylône de Mauritius Telecom avant de terminer sa course contre le mur du poste de police de Rose-Belle.

«J'ai eu beaucoup de chance», confie le rescapé

Le survivant, que nous avons rencontré sur son lit d'hôpital hier, se remet lentement de ses blessures. Élève en Grade 12 dans un collège des hautes Plaines-Wilhems, il ne pourra prendre part aux examens du 24 octobre. «J'ai eu énormément de chance. Je ne me souviens pas trop de ce qui s'est passé mais je sais que le chauffeur roulait très vite. Nous lui avons demandé de ralentir à plusieurs reprises. Je me trouvais sur le siège arrière avec un de mes cousins sur mes genoux», raconte-t-il.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.