Seychelles: Augmentation des échanges commerciaux attendus entre la Réunion et les Seychelles après la signature d'un nouvel accord

Les entrepreneurs de la Réunion, un département français de l'océan Indien, devraient avoir un meilleur accès au marché des Seychelles après la signature d'un nouvel accord par les chefs d'entreprise des deux pays insulaires.

Une délégation réunionnaise de 13 membres a participé à un forum commercial bilatéral aux Seychelles plus tôt ce mois-ci.

Les activités commerciales et les transactions commerciales ont été les principales questions abordées lors du forum organisé conjointement par le Club Export Réunion et la Chambre de commerce et de l'industrie des Seychelles (SCCI).

Tenu pendant quatre jours à l'Avani Resort and Spa de Barbarons, il a permis aux entreprises de discuter de leurs besoins entrepreneuriaux et de nouer de meilleures relations économiques.

Le président du Club Export Réunion, Laurent Lemaître, a déclaré que les réunions renforçaient les efforts antérieurs visant à promouvoir et à créer des opportunités commerciales durables entre les deux pays.

M. Lemaître a expliqué que le forum «permettra également la mise en œuvre de projets respectueux de l'environnement dans le cadre de la coopération bilatérale entre les deux îles».

Selon M. Lemaître, ces discussions "contribueront au développement des marques et renforceront la valeur des produits et services conçus pour et en partenariat avec les acteurs seychellois ou la marque régionale " îles Vanille."

Le groupe îles Vanille est une affiliation des îles insulaires dans l'océan Indien - Seychelles, Madagascar, Réunion, Maurice, Comores, Mayotte pour former une nouvelle marque de destination de voyage.

La coopération fondée en août 2010 à la Réunion a pour objectif de fédérer et de commercialiser conjointement la région.

«Cet événement fait suite à notre voyage à la Réunion il y a un mois. Ce voyage nous a montré que le secteur privé de l'île de la Réunion était dynamique, fort et souhaitait nouer des relations avec le secteur privé, des organisations parapubliques ainsi que des organisations non gouvernementales ici», a déclaré Iounna Pillay, de la SCCI.

Des marchandises en provenance de la Réunion sont déjà importées dans la nation insulaire. Ceux-ci comprennent des fruits comme les litchis et les ananas, des légumes tels que les tomates cerise ainsi que le riz et le ketchup. Mais avec les efforts renouvelés, plus de produits sont attendus dans le futur.

"Depuis quatre ans, le club de la Réunion et les chambres de commerce et d'industrie des Seychelles ont lancé des coopérations saines, bénéfiques et durables", a déclaré le ministre des Finances, du Commerce, de l'Investissement et de la Planification économique - Maurice Loustau-Lalanne.

Le ministre a ajouté que "l'année 2019 est certainement le meilleur moment pour renouveler l'accord de partenariat existant et renforcer davantage la collaboration bilatérale et économique entre les milieux d'affaires".

À l'issue de la mission de travail aux Seychelles - 115 îles de l'océan Indien occidental -, les entrepreneurs et leurs homologues seychellois ont établi une nouvelle feuille de route.

«La feuille de route guidera nos entrepreneurs pour qu'ils construisent en permanence de meilleures relations économiques. Ainsi, la transformation vers une société plus adaptée, diversifiée et durable », a déclaré Mme. Pillay.

Pour sa part, M. Lemaître a déclaré que le forum leur avait fourni la plate-forme pour discuter et se concentrer sur les nouvelles opportunités pour les deux nations.

«Les secteurs en croissance sont orientés vers la construction durable, les télécommunications, le tourisme, l'énergie, l'économie bleue, la technologie financière et d'autres technologies innovantes, y compris l'intelligence artificielle et le bien-être. Nous avons un énorme potentiel de développement, nous devons travailler ensemble pour une nouvelle ère de croissance partagée et durable pour nos deux territoires ", a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.