Guinée: Cellou Dalein Diallo - "Il faut que ce régime dégage"

Autoroute Le Prince complètement déserte, de loin, on aperçoit des fumées
20 Octobre 2019

La Guinée risque de revivre une nouvelle tension sociopolitique contre le troisième mandat la semaine prochaine. En marge de l'assemblée générale de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée, le chef de file de l'opposition guinéenne a annoncé la planification d'une nouvelle manifestation du Front National pour la Défense de la Constitution dès le jeudi prochain.

Le président de l'UFDG a d'abord commencé par rendre un vibrant hommage aux victimes qui sont tombées sous des balles lors des dernières manifestations du FNDC.

Selon Cellou Dalein Diallo, son parti l'UFDG a largement contribué à la réussite de cette manifestation. « Je suis fier de vous, de votre engagement. Depuis des longues années vous vous êtes battus pour que règnent la justice et la paie.

Cette semaine, des citoyens se sont battus malgré la répression policière et les tueries. Nous avons à la tête de l'État des gens qui ont confisqué le pouvoir et les ressources pour réprimer toutes contestations. Il faut que cette équipe dégage car elle ne se repose sur aucune légitimité », a-t-il dénoncé.

Poursuivant son intervention, Cellou Dalein a souligné qu'Alpha Condé n'a eu aucun égard sur son serment ou la constitution. Pour lui, le chef de l'Etat veut ramener le conteur à zéro pour confisquer le pouvoir. La richesse du pays est utilisée pour corrompre des leaders d'opinions et leaders politiques.

« Aucune institution ne fonctionne. C'est le désordre que nous vivons avec ce pouvoir. Mes chers amis, c'est vrai que c'est dur. Mais il faut continuer. On ne relâche jamais », a ajouté M. Diallo.

Plus loin, il a annoncé : « Au niveau du FNDC, nous avons décidé d'organiser une marche grandiose le jeudi 24 Octobre 2019 sur l'autoroute Fidel Castro. Une manifestation qui sera élargie sur l'étendue du territoire national. Le FNDC déposera partout des lettres d'information dès lundi pour la marche du jeudi comme Bourema Condé dit que les manifestations ne sont pas interdites ».

A cette occasion, il a rappelé : « nous sommes à 114 morts. Pourquoi Alpha Condé n'a jamais accepté une commission d'enquête. Vous savez pourquoi ? C'est parce que c'est lui le commanditaire. Vous avez écouté le premier ministre qui dit qu'il préfère l'ordre à la loi. Voilà donc les tueries, les exactions. Ce sont eux qui exécutent cette barbarie. Vous avez écouté les discours des Damaro, Ibrahim Keira. Ils sont tous responsables de ces tueries et l'histoire le retiendra. Soyez tous prêts pour la marche sur l'autoroute Fidel Castro le jeudi 24 Octobre 2019 », a annoncé Cellou Dalein Diallo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.