Burkina Faso: Le FPDCT met plus de 10.000 plants en terre en 3 mois

20 Octobre 2019

C'est à la ceinture verte de Ouagadougou précisément dans le quartier Tanghin qu'est intervenue la clôture de l'opération 10.000 plants du FPDCT initié à l'occasion de la célébration de la décennie de l'institution que dirige Bruno S. Dipama.

«Nous répondons par ce geste à un appel du président du Faso. La mission du fonds permanent nous a amenés également à nous pencher sur les questions environnementales», a indiqué M. Dipama.

La réalisation de cette ceinture verte est une opération chère à la mairie de Ouagadougou. Et selon le premier adjoint au maire, Moussa Belèm, l'occupation de la même ceinture pour diverses raisons ne contribue pas à son épanouissement.

«Depuis notre arrivée, nous avons réfléchi et nous avons trouvé qu'il fallait une autre approche pour occuper la ceinture verte», fait-il remarqué.

Pour Moussa Belem, le geste du FPDCT va donc permettre d'enrichir ce joyau. Il a souhaité que d'autres personnes ou institutions puissent suivre ce pas. Étant en fin de saison de pluie, il a rassuré qu'il y a des forages pour irriguer les plantes.

Toutefois, il espère qu'il y aurait plus de sources d'eau. «Nous ne plantons pas aujourd'hui pour nous- mêmes. C'est pour nos enfants et nos petits-enfants. Tout est maitrisé, tout est réfléchi. Nous ferons en sorte que ces plantes vivent», a-t-il conclu.

Toutefois, Bruno Dipama a rappelé que cette opération est une réponse à un appel du président du Faso.

Cette année, le Burkina Faso a célébré la journée de l'arbre. Le président du Faso avait donné l'exemple en mettant en terre des arbres. Ce sont au total 10 069 plants qui ont été plantés dans les 13 régions du Burkina.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.