Madagascar: Les habitants d'Ambohitrimanjaka rejettent le projet de ville nouvelle

Á Madagascar, les habitants d'Ambohitrimanjaka, un village non loin d'Antananarivo, protestent contre Tanamasoandro, « la ville soleil », un projet de ville nouvelle du président Andry Rajoelina afin de désengorger la capitale pour offrir de meilleures conditions de vie à ses habitants.

Or, il nécessite d'exproprier les riverains et de remblayer les rizières qui leur permettent de gagner leur vie.

Sur la digue qui longe les quelque mille hectares de rizières, les riverains protestent. Écrasés par le soleil, munis de pancartes, ils sont une petite cinquantaine à se concerter. La tension est palpable.

« La raison de la manifestation d'aujourd'hui, c'est que l'État veut faire remblayer nos terrains qui sont notre gagne-pain, explique Freddy, un paysan. Pas seulement la commune d'Ambohitrimanjaka mais toutes les communes aux alentours.

Deuxièmement, l'État dit que ces terres lui appartiennent alors que ce sont les terres de nos parents : on a les titres juridiques et les cadastres. L'État veut remblayer nos terres pour le projet Tanamasoandro, pour embellir la capitale Antananarivo. On refuse cela ».

Un peu plus loin, casquette et marcel blanc, Willy, paysan lui aussi, a voté Andry Rajoelina aux dernières élections. Il explique qu'il n'est pas contre le projet de ville nouvelle dans l'idée, mais pas sur sa rizière.

Gérard Andriamanohisoa qui coordonne le projet présidentiel, assure qu'aucun travaux ne commencera tant que les riverains ne seront pas indemnisés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.