Soudan: Le tribunal de Bashir écoute le témoignage d'Abdulrahim Mohammed Hussain

Khartoum — La Cour pénale spéciale de l'ancien président Omar Al-Bashir a entendu samedi le temoin de defense Gen. Abdulrahim Mohamed Hussain qui a occupé le poste de secrétaire general du conseil de la revolution ,puis plusieurs fois le poste de ministre de la présidence, puis deux fois ministre de l'Intérieur et ministre de la Défense pendant neuf ans, puis gouverneur de l'État fédéré de Khartoum pendant trois ans et enfin président du Conseil national de l'investissement.

Abdulrahim a ajouté que le président était directement responsable de la sécurité nationale, de la défense, des relations internationales et de la supervision de tous les ministres et fonctions du pays.

Les relations extérieures sont la responsabilité directe du président,il a souligné que les États-Unis avaient imposé un embargo economique sur le Soudan et empêché ses banques de traiter avec les banques soudanaises en ce qui concerne les virements bancaires, et il a déclaré que la divulgation de ces informations porterait atteinte à la sécurité nationale du pays.

Il a expliqué que c'est l'embargo économique imposé par les États-Unis qui oblige à contourner les réglementations et procédures financières afin de contribuer à la stabilité et à la sécurité du pays, et que c'étaient les raisons pour lesquelles ils gèrent de l'argent en dehors des canaux officiels, ajoutant que le Président de la République, en raison de ses responsabilités en matière de sécurité nationale, devait le supplanter et agir de la manière qu'il jugeait appropriée et il en avait le droit d'évaluer les choses.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.