Ile Maurice: Elections à Rodrigues - Les candidats des partis dévoilés

Le 'Mouveman Indepandantis Rodrige' (MIR), a présenté ses deux candidates qui brigueront les suffrages pour les prochaines élections générales prévues pour le 7 novembre prochai à Grand Var hier. Le Front patriotique rodriguais écologique (FPRe) de Johnson Roussety en a fait de même à Port Mathurin hier.

Deux femmes pour le MIR

Karen Edicka Carolina Castel et Angel Jenna L'évèque sont les deux candidates choisies par le MIR pour les représenter. Karen Edicka Carolina Castel, native de Roche Bon Dieu, est âgée de 37 ans, est mariée et est comptable de profession à Maurice.

Sa mère, Marie Lindsay Castel, a trempé dans la politique active locale pendant plusieurs années. Elle fait régulièrement le va-et-vient entre Maurice et son île, car son cœur est resté attaché à Rodrigues.

Angel Jenna L'évèque, est quant à elle, âgée de 33 ans et est cuisinière d'hôtel. Cette habitante de Pointe L'Herbe est également mariée.

Pour Stivelle Castel, un des membres du mouvement, l'exemple de ce qui s'est passé à St.-François récemment concernant le «trésor» est un exemple flagrant de tout ce que MIR dénonce depuis sa création : la «colonisation de Rodrigues par l'Etat mauricien». «MIR se port parol tou bann rodrige. Se zot lavwa. MIR existe pou defann lintere pep rodrige», indique pour sa part le président de MIR Jocelin Louis.

Angel Jenna L'évèque, a quant à elle pris l'engagement, quand elle sera élue, de mettre la moitié du salaire des députés dans un fonds destiné à promouvoir l'idée de indépendance de Rodrigues. « Li bon ki nou fer dimunn konpran ki nou pa la pou vinn ranpli nou pos kouma sertain dimunn pe fer.»

Roussety et Farla pour le FPR

Les deux candidats pour le FPR sont Johnson Roussety et Joseph Rommel Farla. Joseph Rommel Farla, âgé de 60 ans, est un des membres fondateurs du FPR des premières heures, un parti qui a pris naissance «dans la douleur» pour citer Johnson Roussety. Il est le colistier de Johnson Roussety pour ces scrutins.

Âgé de 44 ans, Johnson Roussety a été tour à tour chef de la minorité à l'Assemblée régionale en 2002 et chef commissaire de 2006 à 2011. Il a été lauréat et est économiste de formation et aussi enseignant des business subjects. «Je demande à toute la population de faire le bon choix. La situation sur le terrain n'est pas simple. L'abstention risque fort de jouer aux trouble-fête», dit-il.

«Avec mon colistier je vous demande de ne pas succomber aux choix éphémères. J'assume l'entière responsabilité de ce qui s'est passé en 2017. Cela ne se reproduira pas. On part du principe que les partis politiques mauriciens ne s'ingèrent pas dans la politique rodriguaise et vice versa, directement ou indirectement et cela doit continuer. Sa bann leader ki pe rod destabiliz politik dan Rodrig la enn menace pour l'autonomie. Car tous nos élus locaux doivent pouvoir travailler avec n'importe quel gouvernement élu à Maurice . Il faut sanctionner l'OPR, le MR et tou bann parti sipaki la», ajoute Johnson Roussety.

Joseph Rommel Farla souligne que ce n'est pas la première fois qu'il reçoit des offres des partis rodriguais et mauriciens pour faire de la politique active. «Un Mauricien qui vote à Maurice vote avec son intelligence. Il faut enseigner cela aux rodriguais qui se laissent facilement berner par les promesses et le gain facile. Ce qui est dangereux aujourd'hui, c'est qu'il y a un parti politique qui vient de Maurice et qui essaie de diviser le peuple. Samem parti ti fer maler rodrige dan le pase ek nou finn al fer prizon pou tir li la. Zordi pa retom dan so piez. C'est la faute à nos dirigeants qui ont laissé une brèche pour que ce parti puisse s'y infiltrer. Nous sommes en danger avec ce parti qui vient de Maurice», déclare-t-il. Lançant un appel aux Rodriguais pour qu'ils fassent le bon choix.

Quant au PMSD, c'est ce dimanche qu'il devrait présenter les deux candidats qu'il compte aligner à Rodrigues pour ces élections.

L'organisation du peuple de Rodrigues (OPR) de Serge Clair et le Mouvement rodriguais (MR) de Nicholas Von-Mally, avaient, eux, présenté leur candidat dimanche 13 octobre. Ils sont Francisco François et Buisson Léopold pour l'OPR, et Marioleen Spéville et Claudarel Botteshare pour le MR.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.