Angola: Le PR veut l'engagement de tous pour le bien-être social

Cuito — Le Président de la République, João Lourenço, a demandé samedi, dans la ville de Cuito (Bié), l'engagement de la société dans les tâches qui contribuent au développement économique et social du pays.

Le Titulaire du Pouvoir exécutif intervenait lors d'une réunion avec les membres du Conseil provincial d'écoute à la communauté, conformément au programme de travail commencé depuis vendredi dans la province de Bié.

"Nous devons tous nous efforcer de sortir de la situation de pauvreté dans laquelle se trouve la grande majorité des Angolais", a indiqué le Président, estimant que les Angolais devraient produire davantage et ne pas compter uniquement sur l'Etat.

João Lourenço répondait aux préoccupations exprimées par les membres du Conseil provincial d'écoute à la communauté concernant le logement, la réintégration, l'assistance sociale, la formation professionnelle, l'autonomisation des femmes et l'emploi.

Pour ce qui est du logement, João Lourenço a souligné qu'outre l'effort de l'État dans la construction de villes pilote, il devait également y avoir l'auto-construction.

Il a souligné que cette tâche impliquait l'intervention du secteur privé pour promouvoir le secteur du logement, "car l'État seul ne sera pas en mesure de résoudre le problème".

Dans l'entre-temps, le chef coutumier Manuel Estuque a demandé au Chef du gouvernement d'institutionnaliser un salaire pour les autorités traditionnelles car l'indemnité ne correspond pas au niveau de vie actuel.

En réponse, le Président João Lourenço a rappelé que l'attribution d'un salaire découle d'une relation de travail, ce qui n'est pas le cas des autorités traditionnelles.

L'Exécutif n'accorde aux autorités traditionnelles qu'une subvention estimée à plus de 40 000. Dialogue avec les jeunes À la suite de son programme de travail, qui a débuté vendredi à Cuemba, le Président João Lourenço s'est entretenu avec des jeunes de la région, à la recherche de solutions aux problèmes qui touchent les jeunes, notamment en matière d'emploi, de formation académique et professionnelle , culture et sport.

Selon le Chef de l'Exécutif, le dialogue avec les jeunes se poursuivra afin qu'ils puissent participer au développement économique et social du pays.

Le Président João Lourenço a encouragé le secteur privé à réoccuper l'espace perdu dans l'économie nationale en vue de créer davantage d'emplois, en particulier pour les jeunes.

Il a noté que le secteur privé devait assumer un certain pourcentage de la charge de responsabilité qui incombe actuellement à l'État.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.