Angola: La secrétaire d'État constate la situation des reclus

Luena — La secrétaire d'État aux Droits de l'Homme et à la Citoyenneté, Ana Celeste Januário, s'est dit samedi à Luena, préoccupée de constater que sur les plus des 300 détenus dans la prison locale, la majorité était jeune.

La gouvernante qui traçait le bilan de la visite de travail de deux jours à Moxico, a dit que ces jeunes, avec leur énergie et connaissance, pouvaient directement contribuer au processus de développement de la province et du pays en général.

« Je crois que parmi les reclus de ce centre pénitentiaire, il y a ceux qui y sont par manque de mesures disciplinaires de la part de leurs familles ou parents dès leur plus jeune âge », a reconnu la responsable.

La secrétaire d'Etat, également juriste, a suggéré le travail forcé dans la jeunesse et dans les familles, ce qui stimule des mécanismes d'occupation, en particulier chez les jeunes, comme des activités recréatives, sportives, académiques et professionnelles.

Elle a, d'autre part, conseillé le gouvernorat de Moxico à investir dans la construction de centres de détention pour mineurs en conflit avec la loi et pour les étrangers qui violent les frontières terrestres et fluviales, en vue d'assurer un accompagnement et la dignité dans leur logement.

Au cours de son séjour à Luena, Ana Celeste Januário a rencontré Carlos Alberto Masseca, vice- gouverneur de Moxico pour le secteur politique, économique et social, ainsi que les responsables des organes du ministère de l'Intérieur et de l'administration de la justice.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.