Ile Maurice: Serenitygate - Le scénario décrypté

Depuis 10 jours, la campagne électorale a un nouvel invité : Serenitygate. Kezako ? Il s'agit d'une enquête en vidéo et mise en ligne par Top TV. Enquête qui a été vite fait retirée de sa page Facebook en à peine deux heures. Krish Kaunhye, directeur de Top FM et de Top TV, crie à la censure et pointe un doigt accusateur sur Pravind Jugnauth. Nous sommes alors le 11 octobre. Pourquoi Pravind Jugnauth croise-t-il le fer avec Krish Kaunhye ?

Cette vidéo de 16 minutes évoque les avantages dont la belle-famille de Pravind Jugnauth aurait bénéficié avec le tournage de Serenity. Selon les journalistes de Top TV, une mesure dans le budget 2016-2017, le Film Rebate Scheme avait pour unique but de favoriser Sanjeev Ramdanee, le frère de Kobita Jugnauth, et propriétaire de l'hôtel Maradiva.

Le Film Rebate Scheme

Dans le budget 2016-2017, le taux de remboursement des tournages qui se font à Maurice sous le Film Rebate Scheme passe de 30 % à 40 %. L'argent provient d'un fonds géré par l'Economic Development Board visant à aider et attirer les producteurs à Maurice afin de promouvoir la destination de Maurice à travers le septième art. Pour Serenity, le gouvernement a ainsi versé Rs 214 millions aux producteurs pour les dépenses y relatives, soit un remboursement à hauteur de 39 %. Pour un film qui a été un flop retentissant et qui, qui plus est, ne fait pas la promotion de Maurice. La destination y est totalement secondaire.

«Sauver le soldat Maradiva»

Enter la belle-famille de Pravind Jugnauth. Top TV, documents à l'appui, avance que ce changement dans le taux de remboursement du Film Rebate Scheme concernait directement le propriétaire de l'hôtel Maradiva, Sanjeev Ramdanee, le beaufrère de Pravind Jugnauth alors que les finances de l'établissement de luxe dans l'ouest du pays étaient dans le rouge. En 2015, il fallait d'abord convaincre les producteurs de Serenity de venir à Maurice et le levier a été l'annonce budgétaire, soutiennent les journalistes de Top TV.

Pour soutenir cette connexion triangulaire, l'enquête évoque des mails qui ont circulé entre le Board of Investment (désormais l'Economic Development Board), Sanjeev Ramdanee et les producteurs du film. Alors que Vishnu Lutchmeenaraidoo, lui, avant d'être muté aux Affaires étrangères avait ouvertement déclaré qu'il n'était pas d'accord avec l'augmentation du Film Rebate Scheme. Du coup, dans ces échanges de mails, l'on fait référence à une demande spéciale au conseil des ministres pour que le taux de remboursement sur les dépenses de Serenity soit de 40 %.

Selon Top TV, dans les mails, l'on retrouve même une correspondance en date du 5 août 2015. Sanjeev Ramdanee envoie un mail aux promoteurs et leur promet que le taux de remboursement sera de 40 %, révèle l'enquête. Sa soeur, Kobita Jugnauth, est en copie. Soit avant même que la mesure ne soit annoncée dans le budget. Car ce n'est que le 25 juillet 2016 que Pravind Jugnauth annonce dans l'exercice budgétaire que le Film Rebate Scheme passe de 30 % à 40 %. Est-ce donc Sanjeev Ramdanee qui a influencé le ministre des Finances pour qu'il inclue cette mesure dans le Budget ? C'est la question qui est posée dans l'enquête de Top TV.

Mais plus important : est-ce que l'hôtel a profité des Rs 214 millions accordées ? Ce que l'on sait, c'est que lorsque l'équipe de production était à Maurice, la cérémonie de lancement du tournage s'est déroulée à Maradiva. Pravind Jugnauth, Kobita Jugnauth, Matthew McConaughey, Diane Lane, Steven Knight et d'autres stars y ont participé. D'ailleurs, sur les réseaux sociaux, de nombreux posts ont mis en avant la présence des acteurs d'Hollywood dans l'enceinte de l'hôtel. À combien se chiffre ce marketing indirect ? Silence, on tourne...

Deuxième question : les acteurs ont-ils séjourné à Maradiva ? La réponse venue d'Andreas Habermayer, représentant local des producteurs américains. «Les acteurs et chefs de département ont séjourné à l'hôtel Trou-aux-Biches lors de la majeure partie de leur séjour, tandis que l'équipe technique a été hébergée dans des appartements situés dans les environs». Mais pas que. «Durant les week-ends, et généralement pour de très courts séjours, certains acteurs et chefs de département ont séjourné dans d'autres hôtels du sud, de l'est ou de l'ouest de Maurice». Oui mais à Maradiva ou pas ? Silence. Générique de fin.

Bataille légale à l'affiche

Depuis que l'affaire a éclaté, Pravind Jugnauth et Kris Kaunhye se battent à coups de mises en demeure. Le Premier ministre a entamé des actions légales contre Top TV et réclame Rs 500 millions au directeur. Il a aussi servi une mise en demeure à Kris Kaunhye, lui sommant d'enlever la vidéo de la deuxième partie de l'enquête qui a été publiée cette semaine. Dans le document légal, Pravind Jugnauth laisse entendre que le groupe s'attaque à lui car le gouvernement ne loue plus les bureaux appartenant à Kris Kaunhye pour un loyer de Rs 2,8 millions par an. Il fait aussi ressortir que le directeur de Top TV s'était tourné vers la cour pour contester la décision de l'Independent Broadcasting Authority d'accorder deux nouvelles licences à des radios privées. Mais il a été débouté en cour. Quant à Sanjeev Ramdanee, il a fait savoir qu'il répliquera par voie judiciaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.