Madagascar: Affaire Ambohitrimanjaka - Des gendarmes auditionnés en tant que témoins

La Section de recherche criminelle de la gendarmerie nationale à Fiadanana a dû proroger jusqu'à hier, la garde à vue des personnes arrêtées pour avoir agressé des gendarmes à Ambohitrimanjaka jeudi dernier.

Cette mesure a été prise du fait que les gendarmes qui étaient présents sur les lieux durant cet incident ont dû également être auditionnés en tant que témoins afin de ficeler le dossier sur cette affaire dont l'enquête reste toujours ouverte. D'autres suspects sont encore à rechercher.

Le déferrement des cinq individus reconnus avoir commis cette violence et qui ont blessé quatre gendarmes devra avoir lieu ce jour. Samedi, des habitants des quatre communes (Ambohitrimanjaka, Ambohidrapeto, Ankadimanga, Fiombonana) déclarant contre la mise en œuvre du Projet Tana-Masoandro à Ambohitrimanjaka sont de nouveau descendus dans la rue. Cela s'est déroulé dans le calme et sous la surveillance des éléments des Forces de l'ordre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.