Madagascar: Fafah Mahaleo - Une grande voix s'est éteinte hier

A 13h30, Fafah est parti rejoindre Raoul et Nono, qui ont quitté la scène avant lui. Un dimanche sombre pour Mahaleo et la famille.

"Tsy misy ny doria" chantait-il. Une chanson qui parle à tout le monde en cette période sombre car pour la troisième fois, le groupe Mahaleo perd l'un des siens. Fafah a rendu l'âme en début d'après-midi suite d'une maladie qui l'a amené à être admis à l'HJRA.

Sur les réseaux sociaux, les hommages fusent. C'est avec le cœur lourd que les inconditionnels de Mahaleo pleurent sa disparition. Artistes, acteurs culturels, inconditionnels et ceux qui ont eu la chance de côtoyer ce grand talent rendent hommage à une voix, une légende et une personnalité.

Enchanteur. Dans sa fiche, Famantanantsoa Rajaonarison, à l'état civil, est né en mai 1954. S'il a tenu le rôle de chanteur, il était surtout l'enchanteur. Une qualité qui se ressentait dans chaque spectacle. Fafah était le grand gaillard qui a marqué les esprits avec ses humours entre deux chansons. Il a su apposer son timbre vocal hors pairs et permis au groupe de se faire une place prépondérante dans le paysage de la musique populaire malgache.

Référence. En plus de 45 ans d'existence, le groupe a séduit les générations qui se succèdent. Imiter Fafah était alors un défi pour tout chanteur qui voulait se surpasser sans forcément arriver à ses fins. Quasi-inimitable, sa voix est une grande référence dans le milieu. Si ces derniers temps, sa maladie ne lui permettait pas de monter sur scène, on l'a déjà vu derrière le micro malgré les malaises passagers dont il souffrait. Signe qu'il ne voulait pas décrocher. Pas plus tard que la semaine dernière, il a prévu de monter sur scène, malheureusement, sur ordre du médecin, il n'a pas pu honorer le rendez-vous.

Laissant derrière lui une veuve, quatre orphelins et six petits-enfants, Fafah restera dans les annales, entrant ainsi dans le « panthéon des artistes malgaches ». Si les veillées funèbres se tiennent à son domicile à Andohalo, il sera inhumé à Ilafy. Selon les bruits de couloir, les fans auront l'occasion de lui rendre hommage une dernière fois au Palais des Sports, néanmoins, cette information n'a pas encore été confirmée par la famille jusqu'à l'heure où nous écrivons.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.