Afrique de l'Ouest: UEMOA - Des progrès dans l'accès aux services financiers

Le taux global de pénétration démographique des services financiers a progressé de 16 points entre 2017 et 2018 au sein de l'UEMOA, celui relatif à la pénétration géographique passant de 76 points de service à 111 points sur 1000 km2 au cours de la même période, indique un rapport de la BCEAO.

Ces deux indicateurs mesurent respectivement le nombre de points de services disponibles pour 10.000 adultes et le degré de proximité, c'est-à-dire le nombre de points de services disponibles sur une superficie de 1.000 km2.

Selon le rapport sur la situation de l'inclusion financière dans l'UEMOA au cours de l'année 2018, le premier indicateur a "connu une hausse de 16 points. Il est ainsi passé de 40 points de services pour 10.000 adultes en 2017 à 56 points de services pour 10.000 adultes en 2018 (cf. graphique n°1).

Le rapport souligne que cet état de fait résulte pour l'essentiel de "l'augmentation des infrastructures de distribution des services de monnaie électronique au cours de l'année 2018".

"En effet, le taux de pénétration démographique des services de monnaie électronique a augmenté, pour ressortir à 54 points de services pour 10.000 adultes en 2018 contre 39 points de services pour 10.000 adultes en 2017", explique le document.

Il révèle que "le taux de pénétration démographique du secteur bancaire s'est situé à 1 point de services pour 10.000 adultes, tout comme celui du secteur de la microfinance, affichant tous les deux une stabilité par rapport à 2017".

"Le taux le plus élevé a été observé au Bénin, avec 115 points de services pour 10.000 adultes, suivi du Burkina (62 points de services pour 10.000 adultes), de la Côte d'Ivoire (60 points de services pour 10.000 adultes), du Mali (56 points de services pour 10.000 adultes) et du Sénégal (53 points de services pour 10.000 adultes)."

Le rapport observe que "d'une année à l'autre, la plus grande progression a été enregistrée au Bénin (+46 points), suivi de la Côte d'Ivoire (+25 points) et du Burkina (+19 points)".

Il relève par contre qu'"une diminution a été observée au Togo (-2 points), du fait d'un repli enregistré au niveau des points de services de monnaie électronique".

Le taux global de pénétration géographique est passé de 76 points de services sur 1.000 km2 en 2017 à 111 points de services sur 1.000 km2 en 2018.

Cette progression découle des évolutions enregistrées au niveau des réseaux de distribution des services de monnaie électronique.

"L'analyse par pays fait ressortir une disparité géographique dans la disponibilité des points de services financiers. Le Bénin, avec 645 points de services sur 1.000 km2 en 2018, enregistre le taux le plus élevé de l'Union.

Il est suivi de la Côte d'Ivoire et du Togo, dont la répartition géographique des points d'accès ressort respectivement à 293 et 259 points de services financiers sur 1.000 km2", note le rapport.

La Guinée-Bissau jouit sur ce plan d'une faible performance, avec 5 points de services sur 1.000 km2.

Le rapport fait aussi état de progrès dans le domaine de l'utilisation des services financiers. Le taux de bancarisation strict a par exemple gagné 2,9 points de pourcentage, passant de 16,4% en 2017 à 19,3% en 2018, tandis que le taux de bancarisation élargi est ressorti à 41,1% en 2018 contre 35,8% en 2017, soit une hausse de 5,3 points de pourcentage.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.