Congo-Brazzaville: Vie des partis - Le RDPS place ses 29 ans sous le signe de l'éthique en politique

À la faveur de la célébration, le 19 octobre, de son vingt-neuvième anniversaire, le Rassemblement pour la démocratie et le progrès social (RDPS) que dirige Jean Marc Thystère Tchicaya a organisé, à Brazzaville, un séminaire de formation au profit de ses militants.

Les participants ont été édifiés, au cours des retrouvailles, sur deux thèmes, à savoir « L'éthique en politique » et « La social-démocratie : fondement philosophique du RDPS ».

Exploitant la première thématique, le deuxième vice-président du RDPS, Antoine Pandzou Bouyou, a insisté sur le fait que le respect des règles d'éthique garantit la réussite dans une organisation politique, économique ou sociale. Il a notamment mis l'accent sur des mots et les couleurs qui contiennent des énergies positives dont l'animateur de l'organisation doit faire usage.

Après avoir présenté les différentes définitions de l'éthique ainsi que ses déclinaisons, le conférencier a dévoilé les maux pouvant conduire un animateur d'un parti à l'échec. Il s'agit, entre autres, du manque du courage ; d'objectivité et de tolérance.

A contrario, a-t-il expliqué, la connaissance, le comportement et la conscience sont des principes qui aident des dirigeants à réussir ; de la même manière que le temps, le talent et le trésor qui sont des lois ouvrant la voie du succès.

De son côté, le premier vice-président du parti, Eugène Stanislas Moenguelé, à qui revenait la charge de développer le second thème, notamment « La social-démocratie : fondement philosophie du RDPS », a indiqué que dès sa création en 1990, le RDPS a adopté et consigné dans ses documents fondamentaux cette obédience politique.

Malheureusement, a-t-il poursuivi, cette orientation philosophique est peu connue par les militants. C'est l'une des raisons, a-t-il dit, qui ont conduit la direction politique du parti a organisé la présente formation.

En effet, pour amener les participants à saisir ce concept, le conférencier a subdivisé son exposé en cinq points : définition de la social-démocratie ; historique des sources théoriques et pratiques de la social-démocratie ; évolution du concept ; la conception de la démocratie et de la social-démocratie du RDPS ; la pluralité des partis sociaux-démocrates au Congo ainsi que les pistes de solutions.

Clôturant la session de formation, le premier vice-président du RDPS, Eugène Stanislas Moenguelé, a salué la qualité des exposés ainsi que l'enthousiasme manifesté par les participants.

Il a émis le vœu de voir de telles initiatives se pérenniser car, a-t-il noté, le RDPS reste un espace de débats et d'échanges, avant de déclarer que son parti fera son bilan l'année prochaine lors de la célébration de ses trente ans d'existence.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.