Togo: La stratégie FEC est payante

21 Octobre 2019

Sani Yaya, le ministre de l'Economie et des Finances s'est entretenu lors de son séjour à Washington avec le vice-président du Fonds monétaire international, Mitsuhiro Furusawa.

Parmi les thèmes abordés, celui de la privatisation des deux banques publiques (BTCI et UTB). Le concours technique du FMI a été demandé.

Autre sujet évoqué, le plan national de développement.

M. Furusawa a félicité le Togo pour l'ensemble des réformes entreprises qui permettent à l'économie d'être bien orientée.

Il s'est réjoui de l'assainissement des finances publiques, la réduction de la dette, la consolidation budgétaire et le maintien de la croissance.

M. Yaya et sa collègue de la Planification, Demba Tignokpa, ont également eu une séance de travail avec Dominique Desruelles directeur adjoint du département Afrique du Fonds monétaire international

Le Togo bénéficie depuis deux ans d'une Facilité élargie de crédit (FEC) du Fonds pour un montant de 244,8 millions de dollars.

La FEC vise à réduire considérablement le déficit budgétaire global afin d'assurer la viabilité à long terme de la dette et de la position extérieure, à réorienter l'action des pouvoirs publics vers une croissance inclusive grâce à des dépenses sociales ciblées et à des dépenses d'infrastructures financées de manière soutenable, ainsi qu'à résoudre les difficultés financières des deux banques publiques.

La récente mission du FMI à Lomé a noté des efforts d'assainissement budgétaire qui ont permis de réduire la dette publique.

Les discussions ont porté sur la bonne mise en œuvre du FEC qui a des conséquences directes sur l'amélioration de la situation économique.

Ivohasina Fizara Razafimahefa, chef de mission du FMI pour le Togo, était présent à la réunion.

M. Desruelles avait effectué une visite à Lomé en juin 2017.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.