Cameroun: Ecole publique de Meidjamba - Tout beau, tout « nyanga »

Réhabilité par le Cercle des Amis du Cameroun, le deuxième établissement de l'arrondissement après l'école publique principale de Tibati a été rétrocédé samedi dernier aux populations.

« Là où le Cerac passe, le développement suit », a commenté un invité de la cérémonie de rétrocession officielle de l'école publique de Meidjamba, couplée à la remise de dons aux femmes rurales et aux personnes âgées du département du Djerem, région de l'Adamaoua. Cet observateur n'a pas tort. Il y a huit mois, Cameroon Tribune était en reportage dans ce village pour évaluer l'état d'exécution de la route Tibati-Yoko en passant par Meidjamba et Lena. Samedi dernier, la providence nous a encore emmenés dans ce village situé à une vingtaine de kilomètres de Tibati. L'école publique qui se dresse en face de la chefferie a changé complètement de visage.

Murs repeints, toiture revêtue en matériaux scintillants, latrines et bureaux reconstruits... Entre l'établissement de février 2019 et l'école publique de 2019, c'est le jour et la nuit. A Meidjamba, les populations entrevoient les jours ensoleillés. Par ailleurs, la route reliant Tibati à Batschenga en passant par Meidjamba, avance aussi à grandes enjambées... Pour fêter la métamorphose que subit cette petite agglomération, il n'y avait pas mieux que les 500 élèves (208 filles, 300 garçons) de cet établissement pour « mettre le feu » sur les planches. Sous la houlette de Faustin Kickimo, leur directeur, ils ont organisé un spectacle original en lever de rideau de la cérémonie de rétrocession proprement dite. Des sketches, des jeux, des chansons... Madame Koulssoumi Aladji Boukar, représentante personnelle de la première dame, à la tête d'une forte délégation des femmes du CERAC, a apprécié l'esprit de créativité des apprenants.

Le préfet du Djerem, Bernard Djiomo, les élites et le public constitué de plus de 5 000 personnes, ont applaudi à tout rompre. Cette séquence récréative résume à elle seule la joie des bénéficiaires. Garga Edmond, inspecteur d'arrondissement de l'éducation de base à Tibati, Mboundouka Koulagna, porte-parole des populations, ont remercié la première dame pour ce geste de solidarité. La représentante personnelle de madame Chantal Biya, a demandé aux bénéficiaires de faire un bon usage des équipements et des dons reçus. En plus de la réhabilitation de l'école rénovée et équipée, le CERAC a également fait un important don aux personnes âgées et socialement vulnérables et aux femmes rurales des deux arrondissements (Tibati et Ngaoundal) que compte le département du Djerem.

Quinze associations féminines ont reçu du matériel agricole, des denrées alimentaires. Le Djerem était en « haut ». Après la remise de dons à l'hôpital d'arrondissement rénové de Tibati en 2009 et une cérémonie similaire au centre médical d'arrondissement de Ngaoundal en 2014, c'est la troisième fois que le Djerem bénéficie de la mansuétude de la première dame.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.