Cameroun: Show - Décibels pour la paix

Le chanteur Hervé Nguébo a présenté son dernier album « Multicolor » lors d'un concert au Hilton hôtel de Yaoundé, samedi dernier.

Des jeux de lumières aux couleurs du drapeau tricolore. Un orchestre de mise en condition. Un public impatient de voir sa star sur scène. Tel est le décor de la salle dans laquelle l'artiste Hervé Nguebo s'est produit samedi au Hilton hôtel de Yaoundé. Telle une belle femme, il se fait désirer le temps que les jeunes artistes qui l'accompagnent chauffent la salle. Lorsqu'il est environ de 23h, le fils du Moungo fait son entrée au son d'une guitare acoustique dont il détient le secret.

Et le public, comme un seul homme, se lève pour accueillir la star. Les téléphones portables sont sortis pour immortaliser cet instant magique. Les applaudissements fusent de partout. La voix mélodieuse du virtuose sonne comme un appel au rassemblement. Et quelques chansons tirées du répertoire de son nouvel album « Multicol'or » peuvent-être distillées. Même le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, qu'accompagne le secrétaire d'état Njoya Zakariaou, n'ont pas résisté à la tentation de venir savourer ce florilège de musique.

« Ebango », « Loba », « Endalle », « Moungo », « Essoka » à « Diba la bobé ». Du makossa, à l'essèwè, en passant par le Mbalax qui montre cette fusion entre le Sénégal et le Cameroun, chacun y trouve son compte. Six ans après « Another Part Of Me », son premier album, l'artiste a su conserver le même tempo. Il a aussi puisé quelques chansons en guise de rappel mémoire. Tout cela avec pour objectif de rappeler tous les camerounais sur l'importance de la paix et du vivre-ensemble. Pour matérialiser ce vivre ensemble, il a invité de jeunes artistes de talents issus des différentes régions, à le précéder sur la scène. Au cœur de ce voyage musical durant lequel toutes les tribus se sont identifiées, l'on a appris que seule la musique apaise les conflits et rassemble.

Les slameurs n'ont pas lésiné sur les mots pour interpeller le peuple camerounais sur l'impératif de la paix malgré les divergences d'opinions. Ainsi, de l'Ouest au Nord-Ouest en passant par le Sud-Ouest, le Centre et le Littoral, la musique a su transformer les cœurs. Le prochain rendez-vous avec l'artiste Hervé Nguebo est pris pour le 23 novembre à Paris et le 29 novembre à Douala oú il sera accompagné de Henri Dikongue pour un duo « multicol'or », sans doute.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.