Cameroun: Département du Wouri - Benjamin Mboutou aux commandes

Il a été installé vendredi 18 octobre par le gouverneur du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua.

Après ceux du Nkam, du Moungo et de la Sanaga-Maritime, le préfet du département du Wouri, Benjamin Mboutou, a été solennellement installé vendredi dernier, par le gouverneur du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua. La cérémonie, tenue place de la Besseke, a été très courue. Elites, forces vives, chefs traditionnels et religieux, populations et une forte délégation du Mbam-et-Inoubou ont pris d'assaut la place des fêtes pour souhaiter la bienvenue au nouveau préfet, tout en disant bon vent au sortant, Joseph Bertrand Mache, dans ses nouvelles fonctions à Abong-Mbang (Haut-Nyong).

S'exprimant au nom des populations, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, Dr Fritz Ntonè Ntonè, a remercié le préfet sortant pour le travail abattu pendant les 30 mois passés à la tête du Wouri. Lui qui aura été tout ce temps disponible, loyal, rigoureux et convivial. Et d'appeler l'entrant à être au service de Douala pour accompagner son rayonnement et son émergence, à l'aune des nombreux chantiers et défis en cours et à venir. Présidant la cérémonie, Samuel Dieudoné Ivaha Diboua a aussi rendu hommage au préfet sortant, avant d'interpeller Benjamin Mboutou sur les tâches qui l'attendent : « Vous êtes un haut commis de l'Etat pétri d'expérience, mais la gestion d'un département comme celui du Wouri ne ressemble à aucune autre.

Le Wouri est spécifique, foisonne d'ethnies, de croyances, de religions et de formations politiques. Soyez un préfet impartial, respectueux des lois, vigilant, rassurant, objectif, ferme et au service de l'intérêt général, seule raison d'être de l'Etat que vous représentez ». Il aura bien besoin de toutes ses aptitudes et attitudes, pour relever les nombreux défis du maintien de l'ordre, de la sécurité des personnes et des biens, des trafics, de l'encadrement des populations, des litiges fonciers, de la lutte contre la pauvreté, de la bonne exécution du budget, des chantiers du CHAN et de la CAN, du désordre urbain, de l'assainissement des centres de santé et cliniques clandestins, de l'assistance aux communes dans le cadre de la décentralisation, de la gestion des ressources transférées, etc.

Samuel Dieudonné Ivaha Diboua a ajouté : « Soyez un rassembleur, préfet de tous et non l'otage de quelques personnes. Ne succombez pas aux nombreuses tentations, ne choisissez pas le gain facile. Auquel cas vous serez peut-être riche, mais vous ne serez plus préfet ». Benjamin Mboutou, originaire de Mbangassina, est âgé de 54 ans et père de trois enfants. Il est titulaire d'une licence et d'un DEA en droit public. Sorti de l'Enam en 1998, il est passé par Tignère, Kekem, Bafang, Douala IV, Dizangué, Mbalmayo, Yaoundé III et du Nyong-et-So'o d'où il est parti pour Douala. C'est un homme pétri d'expérience qui aura cependant besoin de l'encadrement et de la collaboration du gouverneur. Ce qui lui est déjà acquis.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.