Burkina Faso: Fonds pour le développement des collectivités territoriales - Des plants pour des écoles et CSPS de Koubri

21 Octobre 2019

Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a organisé une plantation d'arbres dans la commune de Koubri, le vendredi 18 octobre 2019.

Des dizaines de plants en l'occurrence des flamboyants et des manguiers, ont été mis en terre dans la commune de Koubri, précisément au lycée départemental Naaba-Zaana, à l'école primaire de Kuiti et au Centre de santé et de promotion socilale (CSPS), le vendredi 18 octobre 2019.

L'initiative émane du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT), dans le cadre de son opération 10 000 plants, lancée en juillet 2019. Selon le maire de la commune de Koubri, Marcel Zoungrana, c'est une belle résolution.

«Planter un arbre, c'est comme mettre un enfant au monde. Nous avons eu au total plus de 1000 plants. Vu que la saison tire à sa fin, nous avons eu l'idée de les répartir dans tous les établissements publics, les écoles primaires publiques et les CSPS de Koubri-centre», a-t-il précisé.

Et d'ajouter que la répartition est faite de sorte que chaque établissement ait au moins plus de 20 plants. A ses dires, la responsabilité des plants est à la charge des élèves et de leurs encadreurs. «Nous allons veiller à ce qu'ils s'en occupent», a-t-il promis.

Le proviseur du lycée départemental de Koubri, Naaba- Zaana, François de Paule Yambressinga, a, dans la même veine, fait savoir qu'il va s'assurer que les arbres grandissent. «Nous mettrons tout en œuvre pour que l'arrosage soit fréquent et que les animaux ne puissent pas détruire les plants», a-t-il soutenu.

A l'école primaire de Kuiti située à quelques kilomètres de Koubri, le directeur, Oscar K. Tapsoba, a aussi salué l'acte car, a-t-il poursuivi, les années à venir, les élèves auront de l'ombre pour s'abriter et apprendre leurs leçons.

Pour l'entretien, il a souligné que des groupes d'élèves sont formés. «Chaque groupe est chargé de l'entretien de son arbre», a-t-il signifié.

L'infirmier-chef de poste du CSPS de Koubri, Eloi Bayala a, pour sa part, aussi indiqué que la plantation d'arbres va permettre d'avoir de l'ombre pour accueillir les patients et les accompagnants.

Quant au directeur général du FPDCT, Bruno Dipama, il a affirmé que la technique de Koubri visant à distribuer les plants dans les établissements et CSPS est salutaire.

«Dans les autres communes, ce sont des bosquets que nous avons réalisés. Jusqu'à ce jour, nous avons pu mettre en terre, plus de 8000 plants dans le cadre de l'opération 10 000 plants», a-t-il dit.

A ses dires, les plus jeunes doivent comprendre l'importance de planter un arbre. Il a, par ailleurs, affirmé l'engagement du FPDCT à accompagner les autorités communales et les responsables d'établissements pour la survie des arbres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.