Sud-Soudan: Attention au réveil des vieux démons !

21 Octobre 2019

Va-t-on vers la reprise des armes au Soudan du Sud ? C'est la question pour le moins redoutable que plus d'un se pose depuis que les négociations directes entre le président Salva Kiir et son rival Riek Machar ont viré au fiasco.

La situation est d'autant plus préoccupante que l'Eglise catholique n'a pas tardé à tirer la sonnette d'alarme, tant elle semble quelque peu agacée par les turpitudes des deux protagonistes sus-cités. Morceau choisi : « Pourquoi les efforts de paix se concentrent-ils sur le partage du pouvoir entre des individus, au lieu de s'attaquer aux racines du conflit ? », s'est-elle interrogé ?

C'est à se demander si les religieux ne remettent pas en cause l'accord de paix qui prévoit la distribution des postes entre les deux camps qui se regardent en chiens de faïence.

Car, tout en reconnaissant les efforts des différents pays de la région, qui ont permis d'observer un cessez-le-feu quoi que fragile au Soudan du Sud, l'Eglise catholique n'a pas manqué de titiller certains dont les actions, dit-elle, étaient motivées par des « intérêts économiques pouvant miner leur impartialité ».

Il est inadmissible qu'une querelle de personnes sur fond d'ego surdimensionnés, prenne en otage la vie de tout une Nation

En tout cas, avec ce nouveau couac intervenu dans la mise en œuvre de l'accord d'Addis- Abeba, inutile de dire que la formation du nouveau gouvernement attendue le 12 novembre prochain, est quasi impossible. Et c'est le lieu de craindre le réveil des vieux démons, surtout dans un pays où les clivages communautaires ont fini par prendre le pas sur l'appartenance à une même nation.

Si fait que l'on en vient à se demander s'il n'est pas temps de ranger Salva Kiir et Riek Machar dans les oubliettes de l'histoire et cela, dans l'intérêt supérieur du peuple sud-soudanais. La communauté internationale, avec les Etats-Unis en tête, doit y songer.

Car, il est inadmissible qu'une querelle de personnes sur fond d'ego surdimensionnés, prenne en otage la vie de tout une Nation au point d'occasionner des pertes en vies humaines.

Du reste, qui eût cru qu'après la médiation tentée par le Pape François qui n'avait pas hésité, devant les caméras du monde entier, à s'agenouiller devant Salva Kiir et Riek Machar pour leur demander de se surpasser, ces derniers se montreraient quelques mois après, hostiles à la paix ?

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Pays

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.