Algérie: La justice déclare illégale la grève du SNAPSY

Alger — Le Tribunal administratif d'Alger a rendu, le 20 octobre 2019, une ordonnance en référé déclarant "illégale la grève" à laquelle a appelé le Syndicat national algérien des psychologues (Snapsy) pour le 22 octobre 2019, a indiqué, lundi, un communiqué du ministère de la Santé et de la Réforme hospitalière.

Le Tribunal administratif d'Alger a rendu une ordonnance en référé déclarant "illégale la grève" à laquelle a appelé le Syndicat national algérien des psychologues (Snapsy) pour le 22 octobre 2019, en vertu du préavis de grève daté du 6 octobre 2019 sous le numéro 0044, lit-on dans le communiqué du ministère.

Avant de recourir à la Justice, le ministère de la Santé a engagé des "procédures de conciliation conformément aux lois en vigueur, notamment la loi 90-02", et ce en convoquant le partenaire sociale, en l'occurrence le SNAPSY, pour l'ouverture d'un dialogue et l'examen "des préoccupations et des questions soulevées" en présence du représentant de l'autorité chargée de la fonction publique et la réforme administrative et du représentant de l'inspection générale de travail territorialement compétente.

"Le SNAPSY n'a pas assisté à cette réunion tel que constatée par un PV dressé au siège du ministère le 16 octobre 2019", a conclu la source.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.