Congo-Kinshasa: Objectif zéro agent fictif d'ici 2020 - Baudouin Mayo pour la digitalisation et numérisation de la paie afin de sécuriser la bancarisation

Résolu d'atteindre l'objectif "zéro agent fictifs d'ici 2020", le Vice-premier ministre, ministre de Budget a convié les banques à contribuer favorablement à l'identification des agents et fonctionnaires de l'Etat qui touchent deux ou trois salaires, avec des identités différentes.

Aussi, a-t-il souhaité la numérisation et la digitalisation [par les empreintes, ndlr] de la paie, afin de garantir la sécurité du processus de la bancarisation. Jean Baudouin Mayo Mambeke, puisqu'il s'agit de lui, a émis ce vœu, le jeudi dernier, lors de la réunion du Comité de suivi de la paie des agents et fonctionnaires de l'Etat (CSP) élargie à l'Association congolaises des banques (ACB) représentée par son Président Yves Cuypers.

Au cours de ces échanges auxquels ont pris par le vice-ministre de budget Félix Momat, la ministre de la Fonction publique, Yolande Ebongo, ainsi que d'autres membres du CSP, Jean Baudouin Mayo Mambeke a félicité l'Association congolaise des banques pour son travail combien louable dans la bancarisation des agents et fonctionnaires de l'Etat. Il a dans ce sens indiqué que la bancarisation est un processus moderne et indispensable et ce, tout en signifiant qu'il est en même temps impérieux de bien sécuriser cette transaction de paie.

A ce sujet, le VPM du Budget a déploré le fait qu'il existe, jusqu'à ce jour, un grand nombre des comptes fictifs. Manière, pour lui, de rappeler, par ricochet, le souci du Gouvernement d'assainir véritablement le fichier de la paie, en atteignant l'optique "Zéro fictif d'ici 2020". Voilà pourquoi, il a insisté sur le soutien de l'ACB, pour permettre au gouvernement de mettre définitivement fin à ces pratiques des agents fictifs, agents doubles et autres. Ceci, à travers la digitalisation et la numérisation de la paie ; c'est-à-dire par un système de contrôle physique, des empreintes.

Président de l'Association congolaise des banques, Yves Cuypers, exprimant son satisfécit quant au partenariat avec l'Etat congolais, a noté positivement les efforts du Comité de suivi de la paie notamment, avec ce processus d'assainissement du fichier. Selon ses propos, ce processus va permettre à la RD. Congo de générer plus d'économies et donc, de gagner plus d'argent qui longtemps, glissé à travers des comptes des agents et fonctionnaires fictifs.

Dans la même optique liée à la paie, le Comité de suivi de la paie des agents et fonctionnaires de l'Etat a, dans un communiqué du weekend dernier, souligné que le paiement de ce mois d'octobre, initialement prévu le 15 de ce même mois, s'effectuera, sauf imprévu, ce 22 octobre. Le Président a.i du CSP Laurent Nkinzi a évoqué des raisons techniques derrière ce retard.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.