Congo-Kinshasa: Le CLC lance un nouvel ultimatum de quinze jours aux pouvoirs publics !

Photo: congonouveau.org
Felix Tshisekedi

«Le CLC reste en attente d'une réponse conséquente des pouvoirs publics à ces revendications citoyennes de haute portée, pour la consolidation de la démocratie et d'un Etat de droit. Il va de soi que l'attitude de nos dirigeants, dans les quinze jours à venir, sur ces revendications urgentes, déterminera les prochaines actions d'envergure prévues par le CLC dans le cadre de la présente croisade». Ainsi, lit-on, dans un message adressé au peuple congolais, à l'issue de la marche pacifique d'hier, lundi 19 octobre 2019.

Par la même occasion, le comité laïc de coordination tient à remercier les cinquante mille manifestants qui se sont déployés dans toute la ville de Kinshasa, à travers les douze points de rassemblement, sans oublier les vingt mille autres manifestants de Goma, Bukavu et de Beni qui ont lancé l'acte premier de ce début de croisade contre la corruption et l'impuissance de la justice.

C'est ici le lieu de saluer la discipline dont vous avez fait montre et de rendre hommage à l'attitude professionnelle de la police nationale.

«NOUS avons marché aujourd'hui, pour exprimer haut et fort que le Congo est notre bien à tous. Il n'est pas la propriété privée d'un groupe de privilégiés qui auraient tous les droits de s'accaparer et de jouir impunément de toutes les richesses nationales, d'imposer les lois qui les arrangent, de les appliquer de la façon qu'ils veulent et par-dessus tout, de condamner le reste de la population, au silence et à une misère interminable », rappelle, enfin, le CLC qui promet que cette croisade ne s'arrêtera pas tant que la RDC demeurera le paradis de la corruption, de l'impunité et de l'injustice de toute nature. Ci-dessous, découvrez, in extenso, le message du CLC à ce sujet.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.