Cote d'Ivoire: Kah Zion menacé par le Premier ministre? Anne Ouloto - "On ne peut pas parler mal de mon aîné, et puis je serai contente"

La ministre de l'Assainissement et de la Salubrité, Anne Désirée Ouloto a échangé avec ses parents de Toulepleu le vendredi 18 octobre 2019 à sa résidence dans la ville.

Parlant de la menace dont le maire de Toulepleu Denis Kah Zion dit avoir été l'objet de la part du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly lors de sa visite de travail dans le Cavally, les 3 et 4 octobre 2019, elle a précisé : « C'est archi-faux. Le maire n'a pas été menacé par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Le maire n'a pas dit la vérité. Ce que je sais , c'est que le maire Denis Kah Zion est un homme politique de haut niveau , il a son parti politique qui est le PDCI. Nous étions tous au RHDP mais ils ont choisi de suivre le Président Bédié dans sa politique.

Il faut faire la clarification des choses. Lorsque le meeting est fini à Toulepleu, nous sommes tous partis accompagner le Premier ministre pour prendre l'hélicoptère, et c'est là qu'il lui a fait les reproches, et non des menaces, eu égard aux relations fraternelles tissées alors qu'on était ensemble, et tous au Rhdp .

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est un homme d'État. Il est pour tout le monde , pour tous les Ivoiriens et la nation toute entière. Le maire Denis Kah Zion est mon aîné ,mon frère de Toulepleu ,on ne peut pas parler mal de mon cher aîné et je serai contente. Mais quand il y'a la vérité ,il faut la dire ».

Le mercredi 9 octobre 2019, pendant le compte rendu du Conseil des ministres au Palais de la Présidence de la République à Abidjan-Plateau, le ministre Sidi Touré, porte-parole du gouvernement avait appelé à ne pas qualifier de menaces, les propos tenus par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly à l'endroit du Maire de Toulepleu Denis Kah Zion, Directeur général du journal "Nouveau Reveil", le vendredi 4 octobre 2019, à l'occasion de son meeting dans la ville.

« Il faut ramener ces propos à leurs justes proportions (les propos du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Ndlr). Le Premier ministre est un homme d'État. Et, aucunement, vous ne le verrez tenir des propos de menace envers qui que ce soit.

J'aimerais faire cette clarification. Ensuite, j'aimerais noter que la liberté de la presse est effective en Côte d'Ivoire. Ce n'est pas nous qui le disons. Voyez toutes ces performances accomplies en la matière, en termes de classement établi par Reporter sans frontière.

Ce n'est pas nous qui le disons. Il ne faut pas sortir le propos du Premier ministre de son contexte, avait t-il dit sans rappeler les propos du Chef du gouvernement, ni confirmer ceux que le patron du journal le Nouveau Réveil avait révélé.

Dans une note de protestation produite le mercredi 8 octobre 2019, et dont nous avions reçu copie, Denis Kah Zion avait maintenu sa version, et l'accusation.

« "Le Nouveau Réveil", ton journal s'attaque tous les jours au président Alassane Ouattara, il me charge de te dire que tu es libre de faire ton travail, mais qu'il n'acceptera plus les attaques gratuites et méchantes contre sa personne.

En venant ici à Toulépleu, il m'a demandé, et il a surtout insisté, que je te porte ce message qui, j'espère, a été bien entendu et bien compris. Merci. », avait révélé le Maire de Toulepleu et patron de ce journal proche du Pdci-Rda.

Membre du secrétariat exécutif et du bureau politique du Pdci, Denis Kah Zion, a estimé que ces propos étaient des menaces, contre lesquelles il prenait à témoin « l'opinion nationale et internationale ».

K.D

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.