Sénégal: Des artistes marocains en escale à Dakar pour un échange Sud-Sud

Dakar — Des artistes marocains de diverses disciplines des cultures urbaines sont à Dakar pour "une escale d'échange Sud-Sud" avec leurs homologues sénégalais, a-t-on appris de la partie marocaine.

Pendant une semaine (du 21 au 27 octobre), ces artistes échangeront avec leurs homologues sénégalais autour d'ateliers de "street-art" et de vidéo appliquée à la scène, a annoncé Ghita Khaldi, l'une des fondatrices de l'association marocaine pour l'échange interculturel, le développement et la coopération en Afrique "Afrikayna".

Ces ateliers seront animés respectivement par le graffiteur marocain Reda Boudina et la réalisatrice et vidéaste Raja Saddiki, a-t-elle précisé lundi lors d'une conférence de presse.

A cette occasion, cette dernière projettera aussi son film "Aji Bi", un documentaire racontant la vie de Sénégalaises vivantes au Maroc.

Le programme qui se déroulera en majeure partie à la Maison des cultures urbaines (MCU), comprend aussi un atelier sur la photographie, les spectacles vivants et les "masters class", avec des directeurs de festivals du royaume.

Des concerts sont prévus à la Maison des cultures urbaines (MCU) à Ouakam, partenaire de cette manifestation, et à la Maison de la culture Douta Seck, avec la participation d'artistes tels que Mehdi Nassouli (Maroc) et Alibéta (Sénégal).

L'objectif de cette escale, selon Ghita Khaldi, est de "construire des ponts d'échanges, car il y a peu de projets Sud-Sud".

"Le choix s'est naturellement porté sur la ville de Dakar pour cette première escale hors du Maroc.

On s'est rendu compte que les deux pays, malgré nos relations historiques, économiques et diplomatiques, ne se connaissent pas très bien. On va construire des ponts pour qu'on puisse se connaitre par les arts et la culture", a-t-elle expliqué.

Cette coopération culturelle entre le Sénégal et le Maroc est impulsée par le partenariat entre le Festival "FESTA2H" de Amadou Fall Ba, administrateur de la MCU, et l'association "Afrkayna", lequel partenariat dure depuis dix ans, selon Amadou Fall Ba.

Cette escale à Dakar, avant d'autres capitales africaines, s'inscrit selon les organisateurs dans "un besoin d'échanges interafricains souvent freiné par le coût élevé des frais de mobilité des artistes".

L'association "Afrikayna" a d'ailleurs créé une bourse dénommée "Africa Art Lines" dont les fonds sont destinés à soutenir la création artistique en Afrique en finançant totalement ou de façon partielle les frais de voyages d'artistes.

"De 2016 à 2018, 350 billets d'avion pour 30 destinations africaines ont été offerts" dans ce cadre au bénéfice de "100 projets artistiques", selon Ghita Kahldi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.