Congo-Brazzaville: Santé publique - Le Comité de coordination national renouvelle ses instances

Valérie Maba a été choisie, le 19 octobre, comme nouvelle dirigeante de la structure, une entité de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme, au terme de l'assemblée générale ordinaire organisée à Brazzaville.

La nouvelle dirigeante succède au D. Benjamin Atipo pour un mandat de trois ans. Valérie Maba, de la société civile, a sous elle un bureau de trois membres représentant les délégués des secteurs pubic et privé ainsi que les partenaires techniques financiers.

Le poste du premier vice-président est revenu au Dr Romain Bagamboula Mpassi du secteur public. La représentante du Fonds des Nations unies pour l'enfance au Congo, Micaëla Marques de Sousa, répond au nom des partenaires techniques financiers, représentés à cette occasion par Didier Ngossaki.

La nouvelle présidente du Comité de coordination national (CCN) a rappelé, après son élection, l'immensité de son action qui ne pourra être accomplie qu'avec la collaboration des autres membres. « Le cœur du CCN c'est le plaidoyer, le militantisme, bien que toutes les actions soient importantes. Nous devons aller au-delà de la mission qui nous incombe pour trouver des solutions », a-t-elle déclaré.

En ce qui concerne les engagements qui l'attendent, a-t-elle expliqué, ils sont axés sur le respect du décaissement de la contrepartie de l'Etat pour faciliter la mise en œuvre du CCN.

Le processus consiste à sortir le pays de la politique de la sauvegarde additionnelle, à la mise en place des différents comités du CCN, au déclenchement du processus d'élaboration du nouveau modèle de financement 2021-2023, afin de le soumettre à leur partenaire, le Fonds mondial, courant mars 2020, ainsi que l'actualisation du manuel du comité pour l'adapter aux directives du Fonds mondial, etc.

Le président sortant a dressé le bilan des activités, soulignant l'absence des antirétroviraux, d'audit, du site web, la faible participation des fonds de l'Etat et bien d'autres.

Notons que le choix du nouveau bureau s'est déroulé sous la supervision du président du bureau électif provisoire, Germain Céphas Ewangui. L'on a noté la présence de la ministre de la Santé et de la population, de la promotion de la femme et de l'intégration de la femme au développement, Jacqueline Lydia Mikolo, des délégués du secteur public, de la société civile et les partenaires financiers.

Les agences du système des Nations unies, représentées à cette occasion par Pascal Baruani de l'ONU-sida, ont assuré le Congo de leur disponibilité, pour lui permettre de tenir ses engagements internationaux, en commençant par fournir les services de qualité en vue d'améliorer la qualité de vie des personnes infectées.

La ministre a rappelé que le Fonds mondial collecte et investit près de quatre milliards de dollars par année pour appuyer les programmes dirigés par les spécialistes locaux dans les pays. Le CCN a été créé en 2003 et réorganisé en 2007.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.