Congo-Brazzaville: Projet Durquap - Les responsables des quartiers formés au mécanisme de gestion des plaintes

Un atelier organisé du 17 au 18 octobre, à Pointe-Noire, a permis aux participants d'être outillés sur l'enregistrement, la transcription et la transmission du courrier, la rédaction des comptes rendus, des procès-verbaux des réunions et des rapports d'activités, des plaintes sur les violences fondées sur le genre et autres.

L'objectif est de renforcer les capacités des acteurs de gestion des plaintes en vue de l'application des instruments de gestion des plaintes et d'évaluer sommairement les impacts environnementaux et sociaux potentiels des sous-projets (construction du stade Tata Loboko, des écoles et du marché Tchiniambi 1, ainsi que des voiries par pavage en deuxième phase dans les quartiers concernés) sur le milieu en vue de déterminer, s'il y a nécessité ou pas, de réaliser un travail environnemental et social dans les quartiers précaires ciblés par le Projet de développement urbain et restructuration des quartiers précaires (Durquap).

S'exprimant sur l'importance de cet atelier, Etienne Tati Mabiala, président du comité local de gestion des plaintes, a expliqué qu'il permettra aux bénéficiaires de gérer des éventuels conflits qui peuvent naître pendant la mise en œuvre effective du projet.

Soulignons qu'à Pointe-Noire, deux quartiers précaires sont ciblés par le projet Durquap, notamment Mboukou et Tchiniambi 1, respectivement dans le troisième arrondissement, Tié-Tié, et le quatrième, Loandjili. Ce projet est mis en œuvre par le gouvernement congolais, appuyé par la Banque mondiale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.