Cote d'Ivoire: Chan 2020 - Abdoulaye Traoré explique l'échec des Eléphants

22 Octobre 2019

La phase finale de la 6e édition aura lieu du 13 au 20 janvier, au Cameroun, sans la Côte d'Ivoire.Récemment coopté comme membre de la direction technique nationale, Abdoulaye Traoré dit Ben Badi, l'ancien attaquant vedette des Eléphants de Côte d'Ivoire, a été détaché auprès de la sélection nationale locale qu'il suit depuis le tournoi de l'Ufoa au Sénégal.

Après le match retour contre le Mena du Niger, il donne son avis sur ce rendez-vous manqué. Le manque de détermination des joueurs, mais également des défections dans l'effectif expliquent, selon lui, cette élimination : « L'entraîneur avait un effectif réduit.

Après le tournoi de préparation de l'Ufoa, il y a des joueurs clés qui se sont blessés. Il a donné une chance à d'autres. Contre le Niger, les joueurs n'ont pas montré qu'ils voulaient se qualifier. C'est une défaite collective.

J'ai suivi toute la semaine de préparation et l'entraîneur a fait ce qu'il pouvait et avec les joueurs qu'il avait. Malheureusement, ils n'ont pas eu de répondant », soutient-il.

« La différence s'est également faite au niveau du mental. Les Nigériens en voulaient terriblement et ont employé tous les moyens. Malheureusement, nous n'avons pas pu déjouer leur piège », a-t-il ajouté. Mais pour l'ancien international ivoirien, cet échec va servir à repartir du bon pied.

Selon lui, la reprise du championnat permettra de détecter de nouveaux joueurs. « Il y aura des entrées et des sorties dans l'équipe parce qu'il faut donner la chance à tout le monde. Il va également falloir qu'on fasse bloc autour de notre sélection nationale locale qui regorge de joueurs de qualité.

On ne doit pas remettre en cause le travail du sélectionneur. La réussite des grandes équipes repose sur certaines défaites. Cela va nous servir de leçon. Les joueurs doivent aussi savoir qu'à un certain niveau, le talent seul ne suffit pas, il faut d'autres atouts pour aller de l'avant », a-t-il indiqué.

Contrairement à l'ex-buteur des Eléphants, certains sportifs attribuent cette élimination à l'improvisation et à la négligence des dirigeants ivoiriens qui n'ont pas créé les conditions pour permettre à l'équipe de se qualifier. Une position que ne partage pas Abdoulaye Traoré.

« Le tournoi Ufoa a été une bonne préparation. L'équipe a montré de bons atouts. Nous avons battu le Cabo Verde (4-1). Nous avons été battus par le Ghana (1-3), mais nous avons montré que nous avons les atouts pour être à sa hauteur.

Cela nous a permis de nous mettre en jambes. Quand on échoue, les gens disent ce qu'ils pensent, la faute incombe à tout le monde.

Souvenez-vous en 2003, la génération dorée des Eléphants A n'a pas pu se qualifier pour la Can 2004 avec toutes ses stars, mais en 2006, elle a disputé la finale. Il faut de la patience.

Cela va prendre un peu de temps pour nous permettre de préparer le Chan 2022. Les joueurs qui évoluent dans le championnat ont du talent. Nous allons choisir les meilleurs pour repartir sur de nouvelles bases », a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.